Camponotus novaeboracensis originaire de Tadoussac - Khaleph [FIN]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Camponotus novaeboracensis originaire de Tadoussac - Khaleph [FIN]

Message par khaleph le Lun 7 Juil - 12:52

Colonie de camponotus novaeboracensis de Tadoussac

Cette colonie est de l'espèce des Camponotus novaeboracensis, une espèce de la sous-famille des Formicinae.

Il existe cinq espèces du genre Camponotus au Québec :

Camponotus caryae
Camponotus herculeanus
Camponotus nearcticus
Camponotus novaeboracensis
Camponotus pennsylvanicus.

Le genre Camponotus compte environ 50 espèces en amérique du nord.

Les Camponotus sont principalement arboricole et s’alimentent habituellement des sécrétions sucrées des pucerons et autres insectes piqueurs suceurs de sève. Elles sont principalement monogyne.

Les Camponotus sont souvent nommées «fourmis charpentières», mais ce n'est pas parce qu'elles mangent le bois. En effet, contrairement aux termites, les fourmis sont incapables de digérer la cellulose. Elles creusent le bois uniquement pour se loger. Le nom de «fourmis charpentières» vient de l'apparence des galeries de leur nid, dont les parois sont lisses, propres et soigneusement sculptées. Contrairement à ce qu'on observe dans les nids de termites, on ne trouve ni excréments ni sciure de bois dans les nids de camponotus, et les parois de leurs tunnels ne sont pas couvertes de terre humide.



8 juillet 2006

Capture de la reine

Il est près de 16 heures et le soleil frappe fort sur l’asphalte du stationnement près de la plage des dunes de sables dans la région de Tadoussac.

Je suis un peu déçu de ne pas avoir trouvé de gyne, mais bon, ça été une belle journée en famille, c’est cela qui compte.

Soudain, les enfants disent qu’il y a une grosse fourmi sur le stationnement et quand je regarde, j’ai la surprise de voir une énorme gyne camponotus novaeboracensis.

Rapidement, je mets la gyne en question dans une des nombreux tubes à essai que j’avais amené avec moi.

En arrivant au chalet le soir, j’observe un peu la merveille. Elle semble en bonne forme, considérant l’acharnement qu’elle met à attaquer le coton du tube, mais il y a une chose étrange, une sorte de point, de la grosseur d’un petit grain de sable, fixé sur l’avant de l’abdomen, dans le haut du coté droit. (Quoi qu’à bien y réfléchir, maintenant que j’écris, je ne suis pas certain si c’est bien là ou sur le thorax...)

Je n’ose pas trop y toucher, je ne veux pas stresser la gyne encore plus.

Mais si c’est bien ce que je crains, une espèce d’acarien, est-ce qu’elle pourra survivre jusqu’à l’arriver des ouvrières et si oui, est-ce que les ouvrières vont retirer la bestiole en question ?

Dois-je agir maintenant à ce sujet et si oui, comment ?

9 juillet 2006

Retour à Québec

Je place la gyne dans l’habitacle pour réduire les risques de coup de chaleur.

La gyne est ensuite placé au calme sur une tablette.

10 juillet 2006

Situation

La gyne est calme et je crois bien qu’elle a pondu un œuf. Du moins, il y a une petite chose blanche entre ses mandibules. Je ne veux pas trop la déranger et donc, je ne prends pas le temps de vérifier plus en détails si c’est le cas ou non.

11 juillet 2006

Il y a bien des oeufs et ils sont maintenant au nombre de 3. Ça semble donc bien débuter pour le moment.

Voici une image de la reine et les oeufs, mais aussi qui montre, même si ce n'est pas très évident, l'étrange chose fixé sur ton abdomen.

Je sais, elles ne sont pas très bonnes, mais bon, j'ai utilisé la vieille caméra, n'ayant pas accès à la plus récente pour le moment.



La chose étrange est fixée sur l’avant de l’abdomen, dans le haut du coté droit

12 juillet 2006

Ce matin, j'ai été observer la gyne et elle avait 4 oeufs, dont un entre les mandibules.

Mais plus important, l'acarien, car c'était bien une bestiole, n'était plus sur la gyne mais bien sur le tube. De plus, il y en avait un deuxième, plus petit, sur le coton humide.

Rapidement, j'ai transféré la reine dans un autre tube. Dans la manoeuvre, j'ai dut sacrifier 3 des oeufs. Le dernier, celui entre les mandibules de la gyne, a fait le voyage avec cette dernière.

Donc, normalement, il ne devrait plus y avoir de bestioles dans le tube de la reine. Du moins, j'espère !

14 juillet 2006

Il y a maintenant 4 oeufs dans le tube.

18 juillet 2006

Il y a maintenant plus d'une dizaine d'oeufs dans le tube et il ne semble pas y avoir de trace d'intrus.

23 août 2006

Situation

Le nombre d'oeufs n'a pas vraiment changé et il ne semble pas y avoir d'évolution du couvain. Cela m'inquiète un peu et je me demande si il y a quelque chose que je peux faire pour aider cette fondation.

Je songe à chauffer un peu la boite ou se trouve les tubes à essais des fondations, mais je ne sais pas si c'est une bonne idée, vue que je n'ai pas de moyen pour déterminer le niveau de la température dans cette boite.

2 septembre 2006

Situation

Toujours aucun changement au niveau de cette colonie. Le couvain ne semble pas augmenter ni en nombre ni en taille.

21 septembre 2006

Changement de tube

Le tube à essai de cette colonie n'a presque plus d'eau, comme les deux autres début de colonie pour cette espèce d'ailleurs, et je décide donc de transférer la colonie dans un nouveau tube, en verre cette fois et surtout, pouvant contenir beaucoup plus d'eau. La gyne déménage de force et comme elle tient le couvain dans les mandibules, le couvain déménage lui aussi dans le même mouvement.

14 octobre 2006

Situation

Le couvain ne semble pas évoluer et j'ai bien l'impression que c'est principalement causé par le manque de chaleur.

C'est pourquoi à partir d'aujourd'hui, je place le tube à essais sous une lampe, tout en étant protégé de la lumière par un morceau de tissus.

La lampe est allumé vers 6 h 00 et fermé vers 18 h 00.



Les 4 débuts de colonies, une de Lasius sp et les trois autres de camponotus novaeboracensis.



22 octobre 2006

État du couvain

Je ne sais pas avec certitude si c'est l'augmentation de la chaleur du tube, mais les oeufs sont maintenant beaucoup plus semblable à des larves, bien que très petites.

Reste à savoir si elles vont continuer à se développer...

31 octobre 2006

État du couvain

Il n'y a pas eu de changements notables pour le couvain de cette colonie. Les larves ne semblent pas avoir augmenté encore en taille.

Je commence à me demander si je ne devrais pas mettre ce début de colonie au frais pour la saison froide au lieu d'attendre de voir des premières ouvrières ?

Et si je fais cela, est-ce que les larves vont survivre et reprendre leur développement au printemps à votre avis ?

Voici quelques images :







4 novembre 2006

Fin de la chaleur

J'ai finalement décidé de mettre fin à la période de chaleur pour ce début de colonie. Dans quelques jours, je compte les déplacer à la cave pour la période de diapause.

10 novembre 2006

La grande noirceur

Aujourd'hui, j'ai mis tous mes débuts de colonie, y compris celle de Camponotus novaeboracensis, dans une boite à chaussure dans une armoire. Prochaine étape, la cave.

15 novembre 2006

Diapause

Aujourd'hui, j'ai mis la boite contenant tous mes débuts de colonie, y compris celle de Camponotus novaeboracensis, au frais dans la cave. Je vais probablement les faire sortir de la diapause vers le 15 janvier, ce qui fera deux mois de repos.

Questions et réponses et autres commentaires...

http://fourmis.forums-actifs.com/questions-reponses-des-blogs-f24/qr-camponotus-novaeboracensis-originaire-de-tadoussac-khaleph-t52.htm


Dernière édition par khaleph le Jeu 16 Juin - 8:59, édité 3 fois

_________________
Richard Labrecque
Administrateur du forum Fourmis Québec
---------------------
http://www.membre.oricom.ca/melkor/
avatar
khaleph
Admin

Nombre de messages : 1676
Age : 46
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 23/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.membre.oricom.ca/melkor/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camponotus novaeboracensis originaire de Tadoussac - Khaleph [FIN]

Message par khaleph le Lun 7 Juil - 15:01

3 décembre 2006

Au calme et au frais

Aujourd'hui j'ai eu à aller dans le réduit à la cave où mes colonies sont en repos et j'en ai profité pour voir si tout se passait bien.

La gyne de cette colonie semble bien aller, même si elle ne bouge pas beaucoup.

17 décembre 2006

Petite visite dans le lieu de la diapause

Aujourd'hui j'ai eu à aller dans le réduit à la cave où mes colonies sont en repos et j'en ai profité pour voir si tout se passait bien.

La gyne de cette colonie semble bien aller. Elle est très calme et reste, comme toujours, très près de son couvain.

Voici des images de l'endroit où sont les colonies.

Le réduit :



Une vue générale des colonies :



Un zoom sur le tube à essai où se trouve la gyne :



1 janvier 2007

Petite visite dans le lieu de la diapause

La gyne de cette colonie semble bien aller. Elle est très calme et reste, comme toujours, très près de son couvain.

Plus que 15 jours à attendre et c'est la fin, de la diapause pour cette colonie !

15 janvier 2007

Fin de la diapause

Ce matin, j'ai sortie la colonie du réduit du sous sol et j'ai mis la boite dans une armoire. Tout est calme.

16 janvier 2007

Situation

Pas de changements notables pour le moment. La gyne reste près de son couvain et il n'y a pas de retour de la ponte pour le moment.

Mais bon, il faut dire que je n'ai pas encore fait augmenter vraiment la température pour la colonie.

17 janvier 2007

Chaleur ?

La nuit dernière, j'ai mis la boite contenant les débuts de colonie, donc aussi celui de cette colonie, dans la chambre de bain, sur le réservoir de la toilette.

Pourquoi ? Parce que le chauffage dans la chambre de bain est derrière la toilette et que, l'hiver, il fonctionne presque sans arrêt grâce à la super isolation de notre logement...

Donc, c'est un bon endroit pour chauffer les colonies, du moins durant la nuit. Mon problème, c'est que j'ignore les températures atteintes de cette manière et donc, si elles ne sont pas trop hautes pour les colonies.

Comment est-ce que vous faites pour vérifier la température pour vos colonies ?

18 janvier 2007

Trop de chaleur ?

Hier soir, j'avais remis la boite sur le réservoir de la toilette, en le mettant à un endroit moins près de la source de chaleur, en supposant que la chaleur serait acceptable.

En fin de soirée, j'ai constaté que c'était encore trop chaud. Du moins, c'est mon impression. Quand j'ai touché les tubes à essais, ils étaient chauds. Bon, pas énormément et ma main n'est pas un thermomètre, mais j'ai eu très peur.

Car j'imagine bien qu'une trop forte chaleur n'est pas bonne pour les fourmis !

J'ai enlevé la boite du réservoir et j'ai simplement mis la boite sur le comptoir de la chambre de bain. C'est quand même la pièce la plus chaude de la maison...

19 janvier 2007

Situation

Ce matin, pas de changement. La gyne semble bien se porter malgré la chaleur d'hier. En espérant que tout va continuer à bien se passer...

20 janvier 2007

Achat d'un «kit» pour faire un nid

Pour acheter le cadeau d'anniversaire pour mon plus jeune, nous avons visité de nombreuse boutique. Durant l'une de ces visites, ma femme a vue une boite d'un produit nommé : «La maison des Insectes».

Curieux, je suis allé voir aujourd'hui et j'ai décidé d'en acheter une boite pour voir.

C'est un ensemble de tubes, de sphère avec des ouvertures et des bouchons qui peuvent s'assembler pour créer un habitat pour les insectes qui permet de les observer facilement.

Les tubes et les salles ainsi créées sont pas mal grands, mais bon, comme je compte y mettre les camponotus novaeboracensis, cela ne devrait pas causer tant de problèmes à mon avis.

Il reste à savoir si l'environnement des tubes est acceptable pour les fourmis...

Car j'imagine bien que, comme ces tubes ont été fabriqués pour cela, ils sont sans danger pour les fourmis, mais bon, comme il y avait une forte odeur de plastique quand j'ai ouvert les sacs contenant les différentes pièces, donc, je ne suis pas certain.

Je ne veux pas risquer cette colonie avant d'être certain d'avoir de ne pas avoir de mauvaises surprises.

C'est pour cela que j'ai branché un début de nid avec ce système, un autre début de colonie de camponotus novaeboracensis. C'est, comme la colonie de ce journal, une gyne seule avec des larves qui a eu une diapause de 2 mois.

L'installation est simple, c'est une sphère ou j'ai mis un peu de miel, relié par un tube à une autre sphère qui est elle même lié au tube à essai ou se trouve la gyne et le couvain.

On verra bien si la gyne réagit aux «émanations» des pièces en plastique.

Cette colonie, avec toutes mes colonies en tube, est dans la chambre de bain, sur le dessus d'une tablette.

22 janvier 2007

Situation

Tant pour la gyne de la colonie que pour celle qui est liée à la «La maison des Insectes», il n'y a aucun changement. Aucun nouveau tant pour le couvain que pour l'activité des gynes.

Je crois que c'est encourageant pour l'utilisation futur de la «La maison des Insectes».

Nourriture

Je sais pour d'autres espèces il n'est pas requis de nourrir les gynes, mais là, je me demande si je devrais ou non donner de la nourriture à la gyne de cette colonie. Est-ce que cela peut aider ?

23 janvier 2007

Situation et images

Toujours aucun changements, tant pour la gyne de la colonie que pour celle qui est liée à la «La maison des Insectes». Alors, pourquoi une mise à jour ?

Simplement pour vous présenter deux images de ce qui est nommé «La maison des Insectes» :

Voici donc une image qui vous montre, en plus de l'installation test, une partie de l'emballage qui vous permet d'avoir une idée de ce que c'est.



Et voici, d'un angle légèrement différent, l'installation test.



Il ne faut pas hésiter à écrire, si vous avez des commentaires ou des questions ou encore des réponses aux questions que je pose plus haut dans ce journal.

26 janvier 2007

Évolution du couvain

Tant pour la colonie de ce blog que pour les deux autres colonies de camponotus novaeboracensis, il n'y a toujours pas de reprise de la ponte, mais les larves ont recommencé à évolué.

En fait, dans chaque fondation, il y a surtout une larve qui est vraiment plus grosse, 2-3 un peu moins grosse et le reste à peu près inchangé depuis le retour de la diapause.

À propos de «La maison des Insectes»

Je continue à observer la gyne dans «La maison des Insectes» et tout semble bien aller pour cette gyne. Par contre, à ce propos, sur la boite, ce qui est inscrit comme titre, c'est «BUG PODZ COCON D'INSECTES». C'est sur le site de la compagnie que j'ai eu le nom «Maison des insectes».

Je commence à croire que ce n'est pas le même produit... Mais bon, le nom n'a pas vraiment d'importance pour moi, car ce qui compte, c'est que cela fonctionne bien. D'ailleurs, je songe sérieusement à aller m'en chercher une ou deux autres boites pour mes autres colonies.

29 janvier 2007

Un oeuf !

En fait, plusieurs oeufs ! En effet, bien que pour la colonie principale de ce journal il n'y a qu'un seul oeuf, les deux autres colonies, dont celle qui permet de tester l'utilisation de «La maison des Insectes», ont plusieurs nouveaux oeufs !

C'est très plaisant de voir que la ponte a repris pour ces trois débuts de colonie.

30 janvier 2007

Des oeufs !

La ponte de la gyne se confirme avec, lors de mon observation de ce matin, la découverte d'une belle petite grappe d'oeufs !

De plus, les larves continuent à évoluer.

Je suis bien content !

31 janvier 2007

Des cocons !

Oui ! Une nouvelle étape dans l'évolution de cette fondation a été franchie hier avec l'apparition des premiers cocons, ce cela, pour les trois fondations de cette espèce.

Les cocons sont très pales, presque transparent, mais ce sont vraiment des cocons ! D'après mes observations, il y a dans cette fondation, 5 oeufs, 2 larves et 2 cocons.

Reste qu'à attendre les premières ouvrières...

Température

Finalement, j'ai pris un thermomètre hier pour vérifier la température dans la chambre de bain. L'instrument en question n'est pas très précis, mais en gros, la température et d'environ 22-24 de jour et aux environs de 26 la nuit.

3 février 2007

Du miel pour la gyne

Ayant remarqué que plusieurs éleveurs de fourmis mettent de la nourriture disponible pour les gynes en fondation, j'ai décidé de faire la même chose pour cette colonie.

J'ai donc mis une grosse goûte de miel dans un bout de papier d'aluminium que j'ai ensuite mis délicatement dans le tube. J'ai d'ailleurs fait la même chose pour les deux gyne de camponotus novaeboracensis de ma boite à tube à essais.

Dans les deux cas, la réaction a été presque immédiate, c'est-à-dire que les deux gynes ont été manger du miel. Après quelques minutes, elles sont retournées au couvain pour retourner au miel quelques minutes plus tard.

Voici quelques images :

La gyne monte sur le bout de papier d'aluminium, l'air de se demander, c'est quoi ça ?



La gyne a rapidement trouvé le miel et en mange un long moment.



Une image montrant les deux gynes de camponotus novaeboracensis de ma boite à tube à essais.



Un zoom sur le couvain de la gyne. Il n'est pas très visible, mais c'est le mieux que je puisse faire dans les circonstances. En effet, mon APN n'est pas parfait, (ni l'utilisateur d'ailleurs) et surtout, le tube n'est pas vraiment propre...



On remarquera que le coton du tube à essais à pris un étrange couleur jaunâtre. J'espère que ce n'est pas un problème...

5 février 2007

Le miel, c'est bon !

Le gastre des deux gynes ayant eu du miel semble avoir augmenté de volume. J'imagine que c'est l'apport de miel qui a fait ça...

Évolution du couvain

Il y a actuellement 6 oeufs, 3 cocons et 1 larve. Il y a aussi un 4ième cocon qui semble ne pas être totalement fermé.

6 février 2007

Le miel, ça fait du dégât !

Hier soir, j'ai remarqué que les deux fondations avec du miel sont devenues très sales avec le miel qui s'est écoulé à l'intérieur. Dans le cas de celui de ce journal de colonie, le liquide a atteint le fond du tube et la gyne reste presque constamment agrippé au coton.

J'ai peur pour le couvain, car cela ne doit pas être très bon pour lui d'être en contacte directement avec le miel...

J'ai donc enlevé le papier d'aluminium et j'ai glissé délicatement un bout de papier mouchoir dans le tube pour nettoyer le plus possible le tube. Bien entendu, je ne me suis pas rendu jusqu'au couvain, mais bon, le plus gros du liquide est enlevé.

Ensuite, j'ai relié le tube à essai avec un joint de la «La maison des Insectes» et j'ai ajouté à ce joint un deuxième tube propre. Peut être que la gyne va déménager avec le couvain dans ce nouveau tube ?

Ce matin, elle n'a pas changé le couvain de place et la seule différence, c'est qu'elle a mis ce qui ressemble beaucoup à des morceaux de cocons au milieu du tube à essais.

13 février 2007

Évolution du couvain

Il y a actuellement 4 cocons et 2 larve. Lors de mon observation, je n'ai pas été en mesure de voir les oeufs, mais bon, j'imagine qu'ils étaient simplement dissimulés quelque part avec le couvain.

Questions et réponses et autres commentaires...

http://fourmis.forums-actifs.com/questions-reponses-des-blogs-f19/qr-camponotus-novaeboracensis-originaire-de-tadoussac-khaleph-t52.htm#162

_________________
Richard Labrecque
Administrateur du forum Fourmis Québec
---------------------
http://www.membre.oricom.ca/melkor/
avatar
khaleph
Admin

Nombre de messages : 1676
Age : 46
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 23/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.membre.oricom.ca/melkor/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camponotus novaeboracensis originaire de Tadoussac - Khaleph [FIN]

Message par khaleph le Lun 7 Juil - 15:02

16 février 2007

Naissance pour bientôt ?

J'ai remarqué qu'un des cocons est beaucoup plus sombre que les autres. J'ai la même chose dans l'un des autres débuts de colonie pour cette espèce.

Est-ce normal ?

Est-ce le signe que l'ouvrière va naître bientôt ou bien que le cocon va pourrir ?

Voici une image :



Bon, l'image ne rend pas bien et il ne semble pas évident qu'il soit sombre par rapport aux autres, mais croyez moi, il est plus sombre...

17 février 2007

Présentation des fondations

Comme je parle souvent dans ce journal des deux autres fondations de camponotus novaeboracensis, je me suis dit qu'une petite description serait intéressante. Voici donc une description des trois fondations que j'ai pour cette espèce.

Mais avant, une image des nids qu'elles utilisent pour le moment :



A - C'est la colonie principale, celle qui est la raison d'être de ce journal. La gyne est originaire de Tadoussac et a été capturée le 8 juillet 2006

B - C'est la colonie de test qui a été mise la première dans la «maison des insectes». La gyne, qui a été capturée le 15 juillet 2006, est originaire de Saguenay, plus précisément de la région du Lac Laurent.

C - Cette gyne est elle aussi originaire de Tadoussac et elle a été capturée le 16 juillet 2006.

Naissances !

Finalement, hier soir, j'ai eu la surprise de découvrir une naissance dans la colonie de test «B».

Et bien, ce matin, une première ouvrière était née pour la colonie. Elle est minuscule, toute mignonne et je suis très content !



18 février 2007

Naissances !

C'est le soir et il y a maintenant 2 ouvrières pour la colonie principale, 3 pour la colonie de test «B» et 2 pour la colonie de test «C».

Le couvain

Voici une image du couvain de la colonie principale.



Et une autre de la fondation de test «B» :



21 février 2007

État de situation

Il y a maintenant 3 ouvrières pour la colonie principale, 5 pour la colonie de test «B» et 2 pour la colonie de test «C».

23 février 2007

Ajout de miel

Aujourd'hui, j'ai ajouté des cristaux de miel dans le tube de chaque colonie.

27 février 2007

Évolution du couvain

Colonie principale :

4 ouvrières
2 larves
1 cocon
4-5 oeufs

Colonie de test «B» :

7 ouvrières
2 larves
2 cocons
8-10 oeufs

Colonie de test «C» :

3 ouvrières
2 larves
2 cocons
5-6 oeufs

4 mars 2007

Évolution du couvain

Colonie principale :

4 ouvrières
2 larves
1 cocon
4-5 oeufs

Colonie de test «B» :

7 ouvrières
2 larves
2 cocons
8-10 oeufs

Colonie de test «C» :

3 ouvrières
2 larves
2 cocons
5-6 oeufs

12 mars 2007

Évolution du couvain

Colonie principale :

4 ouvrières
4 larves
1 cocon
3-4 oeufs

Colonie de test «B» :

9 ouvrières
8-10 larves
1 cocon
Beaucoup d'oeufs

Colonie de test «C» :

4 ouvrières
5 larves
2 cocons
5-6 oeufs

Au sujet des photographies

Dans la nuit de samedi à dimanche dernier, des voleurs se sont introduits chez moi et entre autres choses de valeurs, ils ont volé mon APN. Ce qui signifie qu'il faudra un certain temps avant que je puisse mettre à nouveau des images de mes colonies...

15 mars 2007

Nid temporaire

Pour la colonie principale et pour la colonie de test C, c’est un déménagement dans un nouveau nid temporaire.

Le nid en question est fabriqué dans l’optique de permettre de changer aisément les tubes à essais sec pour les débuts de colonie. Ce n’est pas, bien évidemment un nid permanent.

L’air de chasse est faite avec un pot vide de beurre d’arachide de format 1 Kg sur lequel est fixé deux cylindres, qui sont en fait deux tubes à essai en plastique dont le font a été coupé.

Ces deux cylindres permettent de fixer à chacun un tube à essai, ce que je fais simplement avec du papier collant.

Je n’ai pas d’image à cause du vol de mon APN, mais voici un petit dessin :



Une mouche au menu

Les trois débuts de colonie ont reçu une petite mouche qui a été mise dans l’air de chasse. C’est la première fois que je donne un insecte à ces colonies, je suis curieux de voir leur réaction.

16 mars 2007

Les mouches, c’est bon !

Dans tous les cas, la mouche donnée hier a été amenée dans le tube de la colonie. Il faut croire qu’elles ne mangent pas seulement du sucre...

19 mars 2007

Ajout de nourriture

Pour la colonie principale et la colonie de test C, j’ai ajouté de la gélatine et du blanc d’œuf cuit.

Pour la colonie de test B, je n’ai ajouté que de la gélatine.

Pourquoi pas d’œuf pour la colonie de test B ?

Parce que je ne suis pas capable de vraiment mettre des choses efficacement dans l’air de chasse du nid tubulaire dans lequel est la colonie. Je vais probablement devoir bientôt transférer la colonie dans un nid temporaire du même type que pour les deux autres débuts de colonie.

20 mars 2007

La gélatine, c’est bon !

Je ne peux le confirmer pour toutes les fondations, mais pour la colonie principale, j’ai observé une ouvrière qui était à déguster de la gélatine.

Mais je ne crois pas qu’elle est la seule, car il y a plusieurs gastres qui semblent avoir augmenté de volume...

25 mars 2007

Ménage et ajout de nourriture

J’ai fais le ménage de l’air de chasse de la colonie principale ainsi que de la colonie de test «C» et j’ai ajouté de la gélatine pour ces deux colonies.

Pour ce qui est de la colonie de test «B», elle est toujours dans le nid modulaire avec l’air de chasse minuscule. Donc, j’ai seulement ajouté un peu de gélatine.

Évolution du couvain

Colonie principale :

4 ouvrières
1 cocon
Un nombre d’œufs et de larves indéterminé car toutes mises dans un tas.

Colonie de test «B» :

11 ouvrières
8-10 larves
Un grand nombre d’œufs et de larves indéterminé car toutes mises dans un gros tas.

Colonie de test «C» :

6 ouvrières
1 cocons
3-4 larves et un nombre d’œufs indéterminé car difficile à déterminer dans le tas de couvain.

Étrangement, la colonie principale semble vouloir être celle qui a la moins bonne évolution. Ce n’est pas encore énorme comme différence, mais la colonie de test «C» semble mieux évoluer, et la colonie de test «B» reste loin en tête.

26 mars 2007

Déménagement de la colonie de test «B»

Ce soir, j’ai déménagé la colonie de test «B» dans un nid temporaire semblable aux deux autres fondations de cette espèce. Le déménagement a été très simple, car je n’ai eu qu’à enlever le tube à essai et le fixer au nouveau nid.

Les trois colonies sont donc toutes les trois dans des environnements très semblables.

27 mars 2007

Ajout de nourriture

Chaque colonie de cette espèce à eu une mouche aujourd'hui.

31 mars 2007

Du Criquet au menu

Chaque colonie de cette espèce à eu un petit morceau de Criquet en boite d’Exo Terra.

Questions et réponses et autres commentaires...

http://fourmis.forums-actifs.com/questions-reponses-des-blogs-f19/qr-camponotus-novaeboracensis-originaire-de-tadoussac-khaleph-t52.htm#162

_________________
Richard Labrecque
Administrateur du forum Fourmis Québec
---------------------
http://www.membre.oricom.ca/melkor/
avatar
khaleph
Admin

Nombre de messages : 1676
Age : 46
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 23/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.membre.oricom.ca/melkor/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camponotus novaeboracensis originaire de Tadoussac - Khaleph [FIN]

Message par khaleph le Lun 7 Juil - 15:03

3 avril 2007

Quelques images

Mon nouvel appareil photo ne me permet pas de faire des images aussi bonnes, mais bon, je vais devoir faire avec cela pour un bon moment. Voici deux images de la colonie principale :





8 avril 2007

Évolution du couvain

Je n'ai pas pris le temps de vérifier les deux colonies de test, mais voici le couvain actuellement pour la colonie principale :

1 larves
6 cocon
5-6 oeufs
Il y a encore seulement 4 ouvrières, mais si tout va bien, je vais bientôt plus que doubler ce nombre d'individus dans cette colonie.

9 avril 2007

Ajout de nourriture

Aujourd'hui, ajout de miel pour chacune des colonies de cette espèce. Comme les autres fois, il ne semble pas y avoir d'intérêt des ouvrières pour cette nourriture, mais bon, je ne vois jamais cette espèces en plein repas...

12 avril 2007

Une porte pour la colonie «A»

La colonie principale a bouchée en partie le tube à essai en mettant des déchets et surtout des morceaux de coton arraché dans la partie humide du tube. D'ailleurs, cela m'inquiète un peu, il ne faudrait pas qu'elles percent encore longtemps, au risque de faire sortir l'eau...

13 avril 2007

Évolution du couvain

Encore une fois, je n'ai pas pris le temps de vérifier les deux colonies de test, mais voici le couvain actuellement pour la colonie principale :

4 larves
6 cocon
Au minimum 16 oeufs

Une image de la colonie principale



15 avril 2007 (le matin)

Une naissance ?

Dans la colonie principale, l'un des cocons est plus sombre et trois ouvrières s'y attaque. Une naissance ?

15 avril 2007 (le soir)

Oui ! Une naissance !

C'était bien pour sortir une nouvelle ouvrière de son cocon que les ouvrières s'attaquaient au cocon ce matin.

Évasion

Deux ouvrières de la colonie de test «B» ont disparut. Il n'y a plus que 9 ouvrières pour cette colonie.

L'explication se retrouverait dans le fait que l'autre jour, il y avait un joint mal fermé entre le tube et l'air de chasse. Je croyais avoir bien compté, mais non, il y a bien deux fuyardes...

Ménage et ajout de nourriture

Toutes les colonies de cette espèce ont eu un ménage de l'air de chasse et l'ajout de gélatine.

Par contre, il est à noter que la colonie de test «C» a un tube particulièrement sale, avec des restes de mouche et une bonne quantité de miel. Mais bon, je ne peux pas vraiment faire de nettoyage sans faire subir un stress important à la colonie...

17 avril 2007

Planification du nouveau nid

Je sais, cette colonie n'est pas encore très grande, mais comme les ouvrières semblent vouloir creuser dans le coton humide, j'ai deux choix : Faire changer la colonie de tube pour un plus propre et complet ou bien faire déménager la colonie dans un nid ou les ouvrières pourront creuser sans risque de causer une catastrophe.

Être certain que de mettre la colonie dans un nouveau tube à essai règlerait le problème, c'est probablement ce que je ferais, mais les chances sont qu'elles vont creuser à nouveau et il faudra recommencer.

Je ne veux pas avoir à faire des déménagements en série pour cette colonie qui se reproduit quand même beaucoup plus lentement que mes formica. Donc, j'ai décidé d'opter pour un nouveau nid.

Maintenant, il reste à déterminer comment sera fait le nid en question.

Comme les camponotus sont lignicoles et que ma colonie semble avoir des aptitudes pour creuser, mon premier critère est donc que le nid devra permettre aux ouvrières de creuser dans le nid.

Cela signifie aussi que je vais faire seulement une ou deux petites salles dans le nid, pour permettre à la colonie de se développer à son rythme, de creuser de nouvelles salles au besoin seulement.

J'espère avec cela aussi permettre de réduire l'utilisation des salles comme déchèterie...

Ce sera donc un nid de style «sandwich» avec deux plaques de verre entre lesquelles il y aura la matière qui sera creusé pour faire le nid.

Cela étant déterminé, il faut maintenant décider quelle sera la matière utilisée pour fabriquer la partie à creuser du nid.

J'ai pensé à plusieurs possibilités : Du polystyrène extrudé, du bois, du sable, des cailloux, des fragments de cartons ou du liège.

Après y avoir réfléchi, j'ai décidé d'y aller pour le liège. Pourquoi ? Voici :

Le polystyrène extrudé, même s'il n'est possiblement pas poison, est vendu en grande quantité seulement et surtout, avec des planches très épaisse, d'au moins 4 cm d'épais, ce qui est beaucoup trop. Il faudrait donc faire du découpage de précision et moi, le découpage, surtout de précision, ce n'est vraiment pas ma grande force... Donc ça ne va pas.

Le bois, même si c'est la matière qui est généralement «attaqué» par les camponotus dans la nature n'est pas évidente à utiliser pour ce que je veux faire. En effet, le bois qui est creusé par les camponotus est généralement humide, ce qui ne sera pas le cas du bois du nid. Mais surtout, il sera difficile de trouver du bois non traité ayant les bonnes dimensions. Car si je ne veux pas faire du découpage de polystyrène, vous pouvez vous imaginez ce que je pense du découpage de bois...

Le sable est une solution qui est intéressante en ce sens qu'il n'y a pas de problèmes de découpage et que c'est assez simple à mettre en place. Par contre, je ne suis pas certain que la colonie voudra creuser dans le sable et surtout, je ne crois pas que cela va donner un nid très intéressant à regarder. Aussi, il sera plus fragile et donc plus difficile à transporter. Donc, encore une fois, pas une bonne idée.

L'utilisation de cailloux, par rapport au sable, à l'avantage d'être probablement moins fragile, mais d'un autre côté, je suis encore moins certain que les ouvrières voudront y creuser. Je ne suis pas convaincu.

L'utilisation de fragments de cartons est un peu plus intéressante à mon avis que les autres choix en ce sens que c'est relativement facile à mettre en place et probablement plus solide que le sable ou les cailloux. Par contre, encore une fois, il est difficile de savoir si la colonie voudra y creuser, mais plus encore, il y a risque que des produits chimiques nocifs soient présents dans le carton. Je ne veux pas prendre ce risque, donc, on oublie cette possibilité.

Ne reste donc que le liège.

Car le liège se vend par petites planches minces. Je vais avoir un peu de découpage, mais pas autant que pour le bois ou le polystyrène. De toute manière, il faut toujours un peu d'effort pour faire un nid non ?

Aussi, le liège est une matière qui peu être facilement creusé par les fourmis et sans danger pour elles, comme l'a démontré ma colonie de Formica glacialis avec le premier nid que j'ai créé pour ces dernières...

Vous vous demandez peut être si j'ai songé au fait qu'il faut un système d'humidification ?

En fait, oui, j'y ai pensé et d'après les expériences de plusieurs personnes avec des camponotus, il n'est probablement pas nécessaire d'avoir un système d'humidification à l'intérieur du nid pour cette espèce.

L'eau sera donc mise à leur disposition dans l'air de chasse, permettant l'apport d'eau à la colonie.

Une autre question, est-ce que le nid sera vertical ou horizontal ?

Comme il y aura deux planches de verres, aussi bien le faire verticale pour pouvoir observer les galeries des deux côtés !

Reste à déterminer comment je vais fixer l'air de chasse au nid, cela sans que cela diminue les possibilités d'observation...

Mais bon, je ne suis pas encore là pour le moment.

21 avril 2007

Ménage et ajout de nourriture

Pour les trois fondations, j'ai fait le ménage de l'air de chasse et ajouté un menu varié. Chaque colonie a accès à du miel, de la gélatine ainsi que du criquet.

Le tube de la colonie de test «C» est toujours très sale, avec des restes de mouche et une bonne quantité de miel. Au moment de faire le ménage, j'ai justement observé une ouvrière qui semblait manger à même la goutte de déchet en question.

25 avril 2007

Naissance !

Une nouvelle naissance pour la colonie principale qui, avec 7 ouvrières, dépasse maintenant la colonie de test «C» qui a 6 ouvrières et approche lentement de la colonie de test «B» qui a toujours 9 ouvrières.

Au sujet du nouveau nid

J'ai acheté un aquarium, deux cadres dont je vais prélever les vitres ainsi que des plaques de lièges de 0,5 cm d'épais.

Le nid sera donc composé de plaques de lièges fixés sur deux des faces de l'aquarium. Chaque face aura deux plaques de liège, ce qui va donner une épaisseur de 1 cm. Je compte creuser une petite salle et un couloir dans l'une des plaques et quand je vais mettre le tube à essais dans le nid, j'espère que la colonie va y aller d'elle même.

Il n'y aura pas de système d'humidification pour le moment autre que via des contenant rempli de coton et d'eau dans l'air de chasse. Si jamais il fallait humidifier, je mettrais l'un des contenant avec le coton directement en contacte avec le liège, mais j'espère que cela ne sera pas nécessaire avec cette espèce.

Le fait que deux faces de l'aquarium seront disponibles ne signifie pas que je vais mettre deux colonies, mais seulement pour faire un test à savoir si la colonie, en grandissant, va aller creuser dans l'autre face.

J'ai bien songé à installer une deuxième fondation dans la deuxième face du nid, mais après consultation, il semble que cela serait une très mauvaise idée, qu'une confrontation entre les deux colonies serait inévitable. Une telle confrontation finirait par la mise à mort d'une, sinon des deux gynes, ce que je ne veux pas risquer.

Lors de la prochaine mise à jour, je devrais avoir finalisé le nid et je pourrai en mettre des images.

27 avril 2007

Naissances !

Deux nouvelles naissances pour la colonie principale qui, avec 9 ouvrières égalise la population de la colonie de test «B». La colonie de test «C» a encore seulement 6 ouvrières.

29 avril 2007

Naissance !

Une nouvelle naissance pour la colonie principale qui dépasse finalement les deux autres colonies en terme de population. En effet, la population des deux autres colonies n'a pas augmentées depuis un certain temps déjà. D'ailleurs, je commence à me demander s'il n'y a pas un problème...

5 Mai 2007

Déménagement

Ce soir, j'ai finalisé le couvercle du nouveau nid de la colonie. Ensuite, j'ai mis les tubes à essais dans l'air de chasse du nouveau nid.

Dès le début, les ouvrières qui sortent pour visiter commencent à ramasser des morceau de liège que j'ai laissé dans l'air de chasse et les amènent dans le tube à essais pour boucher l'entré à nouveau.

Ça ne me dérange pas vraiment, vue que j'ai la certitude qu'éventuellement, elles vont déménager.

Fuite !

Au moment d'aller dormir, je vais observer la situation et tout semble calme. C'est à ce moment là que je remarque un mouvement, mais pas dans le nid, sur le meuble à coté du nid !

Et oui, une ouvrière est en exploration sur le meuble... hors du nid !

Je prends délicatement l'ouvrière et je dépose dans l'air de chasse le temps de remettre le nid temporaire en place. Ensuite, je remets l'exploratrice avec les autres.

Après décompte, il n'y a pas eu de pertes lors de cette aventure.

Il faudra donc que je modifie mon couvercle car à l'évidence, il n'est pas étanche...

8 Mai 2007

Nouveau couvercle

J'ai modifié le couvercle pour le nid et je crois que cela va être efficace cette fois. Du moins, j'espère !

Par contre, je vais probablement faire une nouvelle modification du couvercle pour permettre d'améliorer l'aération avant de le tester. Essentiellement, je vais percer des trous dans le centre couvercles que je vais ensuite couvrir d'un tissu mince.

12 Mai 2007

Déménagement

Cette fois, c'est fait, le tube à essais est dans l'air de chasse du nouveau nid.

Pour le moment, il n'y a qu'une ouvrière qui visite. Les autres restent dans le tube avec la reine.

14 Mai 2007

Manque d'humidification ?

La colonie reste toujours dans le tube à essais. Une seule ouvrière (toujours la même ?) est souvent en visite un peu partout dans le nid. Elle retourne de temps à autre dans le tube à essais, mais le plus souvent, elle se promène.

Je commence à croire que l'humidification est un problème.

À cause cette hypothèse, j'ai mis un petit contenant avec des boules de cotons en contacte avec le liège du nid. J'imagine que cela devrait aider à humidifier. En tout cas, on verra bien...

15 Mai 2007

Des images du nouveau nid

Une vue globale du nid avec le couvercle



Un zoom sur la galerie de départ



Une vue de l'intérieur de l'air de chasse



Questions et réponses et autres commentaires...

http://fourmis.forums-actifs.com/questions-reponses-des-blogs-f19/qr-camponotus-novaeboracensis-originaire-de-tadoussac-khaleph-t52.htm#162

_________________
Richard Labrecque
Administrateur du forum Fourmis Québec
---------------------
http://www.membre.oricom.ca/melkor/
avatar
khaleph
Admin

Nombre de messages : 1676
Age : 46
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 23/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.membre.oricom.ca/melkor/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camponotus novaeboracensis originaire de Tadoussac - Khaleph [FIN]

Message par khaleph le Lun 7 Juil - 15:05

16 Mai 2007

Les ouvrières creusent le liège !

En fait, c'est surtout une ouvrière qui le fait, mais il y a des trous qui ont été creusé dans le liège. Voici quelques images :

Près de la galerie que j'ai creusé au départ pour la colonie.



L'ouvrière continue de creuser



Dans le coin droit, là ou il y a un morceau de liège qui avait cassé



L'ouvrière qui creuse dans le coin une nouvelle galerie.



25 Mai 2007

Une image du tube en partie bouché



26 Mai 2007

Ménage et ajout de nourriture

Un gros ménage de l'air de chasse et ajout de melon et de criquet pour les trois colonies de cette espèce.

Pour la colonie principale, ajout d'eau sur le coton qui touche le liège pour les inciter à déménager dans le liège.

Évolution des colonies

Aujourd’hui, j'ai finalement pris le temps de faire des observations de la population des deux colonies de test.

Colonie principale :

Il y a toujours 10 ouvrières dans cette colonie.

Colonie de test «B» :

Cette colonie est maintenant celle avec les plus grande population avec 11 ouvrières

Colonie de test «C» :

Finalement, cette colonie qui n'a que 6 ouvrières pour le moment.

27 Mai 2007

Reine malade ?

La reine de la colonie principale m'inquiète un peu. J'ai observé un étrange mouvement d'un des pattes qu'elle lève et redescend presque constamment. Toujours la même patte. J'espère que ce n'est pas un signe d'une maladie...

Des images de la colonie :

Trois ouvrières



Le couvain



Une ouvrière sur le morceau de melon



30 Mai 2007

État de la reine

La reine ne fait plus l'étrange mouvement de la patte, mais je la trouve particulièrement calme. Elle ne bouge vraiment pas beaucoup, même lorsque j'ajoute de la lumière pour observer la colonie. Je m'en fais peut être pour rien, mais je suis très inquiet...

Des «vacances de la construction» ?

Je n'ai pas observé les ouvrières creuser le liège depuis plusieurs jours. La colonie semble rester toujours enfermé dans le tube à essai, sauf pour une ouvrière qui va manger de temps en temps.

8 Juin 2007

Les périls d'un nid avec talc

Aujourd'hui, j'ai eu une colonie en don d'un amateur de fourmis de la région qui ne pouvait pas s'en charger à cause d'un voyage de plusieurs mois.

Cette colonie était dans un nid en plâtre avec une air de chasse sans couvercle, avec un anti-évasion de talc.

Comme ce n'est pas sur à 100%, j'ai décidé de mettre le tout dans l'aquarium du nid de la colonie de Camponotus novaeboracensis.

C'était une bonne manière de s'assurer que les fourmis ne pouvaient pas sortir, mais malheureusement, la plus exploratrice des ouvrières de la colonie de Camponotus novaeboracensis est aller voir de trop près et c'est retrouver rapidement dans une air de chasse occupé par un grand nombre d'ouvrières ennemies...

Pour cette première fois, j'ai été «sauver» l'ouvrière en question, mais si elle y retourne dans la nuit, je pourrais rien y faire...

9 Juin 2007

Le nid avec le talc est enlevé, il ne semble pas y avoir eu de pertes au niveau de la colonie de Camponotus novaeboracensis.

11 Juin 2007

Évasion !

Moi qui était convaincu que mon nid dans l'aquarium était étanche, j'ai trouvé une exploratrice sur le planché de la cuisine !

Sur le moment, j'ai pensé que c'était simplement une ouvrière arrivé de l'extérieur, vue que la moustiquaire de la porte patio est pleine de trous, mais non, après vérification, cela ressemblait beaucoup trop à mes Camponotus novaeboracensis.

En fait, j'étais tellement certain que j'ai mis l'ouvrière en question dans le tube et j'ai refermé le tout pour observer.

L'ouvrière à rapidement rencontrée une ouvrière de la colonie et il y a eu une longue trophallaxie.

Le nid aquarium est donc un échec.

Le soir même, à 18 h 25, je mets le tube à essai contenant la colonie dans l'air de chasse de l'ancien nid de mes Formica glacialis.

Voici une image du tube à essai, juste avant d'être mis dans l'air de chasse du nid en ciment. Le bouchon de débris est bien visible.



J'ai refais le système d'humidification en ajoutant du coton, pour augmenter la rétention et la diffusion dans le nid de l'eau.

Une image du nid en ciment



J'ai mis de la gélatine dans un couvercle dans l'air de chasse

18 h 30 : Une ouvrière explore l'air de chasse et retourne dans le tube. Elle n'a pas été dans le nid.

L'ouvrière en question, toujours la même, refait le même manège à plusieurs reprises dans les minutes suivantes.

21 h 00 : Deux ouvrières font des aller-retour entre le tube et le contenant de gélatine. La gélatine est complètement liquide.

Une ouvrière qui mange de la gélatine liquide



Après avoir mangé, il faut partager...



21 h 15 : Je brasse un peu le tube à essai pour faire tomber une partie du contenu du tube dans l'air de chasse. Une partie des débris tombe, ainsi que quelques ouvrières, mais sans plus.

21 h 40 : Je retire délicatement, avec une pince entomologique, le reste du bouchon de débris du tube à essai. La reine s'agrippe à la partie humide du nid et reste dans le tube, en compagnie du gros des ouvrières.

21 h 50 : Les ouvrières ont entrepris de remonter dans le tube l'ensemble du couvain qui était tombé dans l'air de chasse.

Des ouvrières qui récupèrent le couvain dans les débris



La colonie aime vraiment son tube à essai !

12 Juin 2007

Retour au tube

Je viens de réaliser que l'eau du système d'humidification se retrouve, sans que je sache pourquoi, sous l'air de chasse. Ce nid est donc en problème et donc, le déménagement qui n'a toujours pas eu lieu, est annulé.

La colonie se retrouve donc à nouveau dans le tube à essai qui est bouché par un coton.

13 Juin 2007

Ajout d'une petite mouche

J'ai ajouté une petite mouche ce matin dans le tube a essai. Trois ouvrières ont attaqué rapidement la mouche. Et quand j'écris attaqué, c'est bien de cela qu'il s'agit. Elles ont fait des mouvements du corps très étrange, comme saccadés. Le cadavre est amené sur le couvain.

15 Juin 2007

Un acarien ?

En observant le tube de la colonie aujourd'hui, j'ai observé un petit point blanc se promener dans le tube.

Malheureusement, je crois que c'est un acarien et je n'ai pas le temps de m'en occuper pour le moment car il est l'heure d'aller dormir...

16 Juin 2007

Retour dans le nid temporaire

Je n'ai pas retrouvé l'acarien, mais il est bien possible qu'il ait été se dissimuler dans la partie humide du tube à essai. C'est pourquoi j'ai décidé de rebrancher le tube sur une air de chasse en même temps qu'un autre tube à essai propre et avec une réserve d'eau bien rempli.

Avec un peu de chance, la colonie va déménager et les possibles acariens vont rester dans la partie humide de l'ancien tube...

Test de nourriture : Graines pour oiseau

Ayant en main des graines pour petits oiseaux, j'ai décidé d'en mettre dans l'air de chasse pour voir la réaction de la colonie.

Questions et réponses et autres commentaires...

http://fourmis.forums-actifs.com/questions-reponses-des-blogs-f19/qr-camponotus-novaeboracensis-originaire-de-tadoussac-khaleph-t52.htm#162

_________________
Richard Labrecque
Administrateur du forum Fourmis Québec
---------------------
http://www.membre.oricom.ca/melkor/
avatar
khaleph
Admin

Nombre de messages : 1676
Age : 46
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 23/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.membre.oricom.ca/melkor/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camponotus novaeboracensis originaire de Tadoussac - Khaleph [FIN]

Message par khaleph le Lun 7 Juil - 15:07

17 Juin 2007

Graines pour oiseaux ? Bof !

Il n'y a eu aucune graine de ramener dans le tube à essai. Ce type de nourriture ne semble pas intéresser la colonie.

Retour dans le nid modulaire

Aujourd'hui, j'ai remis en place le nid la «La maison des Insectes» avec quelques modules ainsi que deux tubes à essai propre et plein d'eau. Ensuite, j'ai fixé l'actuel tube à essai de la colonie à ce nid modulaire.

Le nid modulaire



Une image de la reine et d'une partie du couvain



J'ai aussi ajouté du miel, de la gélatine ainsi que deux petites mouches.

Il y a rapidement deux ouvrières qui vont faire de l'exploration dans le nouveau nid.

Après un certain temps, les mouches sont trouvées et rapidement ramenées dans le tube à essai où se trouvent le couvain et le reste de la colonie.

Une mouche sur le couvain, juste devant la reine



Plus tard, j'observe une ouvrière qui mange du miel.

10 Juillet 2007

Ajout de nourriture

Les colonies de test B et C reçoivent une mouche et j'ajoute deux mouches à la colonie principale, qui est maintenant au salon.

12 Juillet 2007

Ajout de nourriture

La colonie principale reçoit à nouveau 2 mouches.

Les colonies de test B et C reçoivent une mouche.

Test d'adoption d'ouvrière pour la colonie de test «C»

J'ai capturé quelques ouvrières de ce que je crois être des camponotus novaeboracensis sur le terrain de l'Université Laval. Je place l'une de ces ouvrières dans l'air de chasse de la colonie de test «C» qui à encore seulement 6 ouvrières.

Je dirige l'ouvrière «sauvage» vers le tube ou se trouve la colonie et elle s'arrête près des déchets pour manger.

Une ouvrière de la colonie approche lentement vers l'intruse et il y a une trophallaxie très courte, sans agressivité.

L'intruse retourne manger dans les déchets avant d'aller se promener dans l'air de chasse.

En fin de journée, l'ouvrière en question est seule dans le deuxième tube du nid temporaire.

Test d'adoption d'ouvrière pour la colonie de test «B»

Comme pour le test avec la colonie «C», je place une ouvrière «sauvage» dans le nid de la colonie de test «B», mais cette fois, j'enferme l'intruse dans le tube où se trouve le reste de la colonie composé de 11 ouvrières.

Rapidement, l'intruse est attaqué et mise à mort par les ouvrières de la colonie...

31 Juillet 2007

Retour au nid temporaire

Je fixe à nouveau le tube à essais de cette colonie sur un des tubes d'accès d'un de mes nids temporaire.



Pourquoi ?

Parce que le nid modulaire prend beaucoup trop de place par rapport à la visibilité qu'il apporte.

Ajout de nourriture

Les dernières mouches que j'ai mises à cette colonie n'ont pas semblé être accueilli avec le même intérêt par la colonie. J'ai donc décidé de varier un peu les types de nourriture.

J'ai donc mis un peu de miel, qui a été rapidement «attaqué» par l'une des ouvrières, mais aussi 1 petite araignée, 2 petites mouches et 3 ouvrières de Formica.

Évolution de la colonie

La colonie principale, avec 11 ouvrières, est toujours celle qui en a le plus.

Pour ce qui est du couvain, il est composé d'environ 25 très petites larves pour la colonie principale.

Il me semble que ces trois débuts de colonies évoluent très lentement. J'aurais cru qu'il y aurait une explosion de naissance durant l'été, mais ce n'est pas le cas et je me demande si les larves ne vont pas faire comme l'année dernière et arrêter leur développement pour l'hiver...

Mais bon, avec l'ajout de nourriture plus variée, peut être que l'évolution du couvain va reprendre ?

1ier août 2007

Ajout de nourriture

Ajout d'un cadavre de perce-oreille.

12 août 2007

Situation

La situation n'a pas changé. Le nombre d'ouvrière est toujours le même et la gyne ne semble pas avoir pondu de nouveaux oeufs.

Le couvain est composé de deux petits tas de larve qui n'ont pas évoluées.

Je ne m'en fais pas trop, cela ressemble beaucoup à la situation du mois d'août l'année dernière...

Deux images du couvain :





28 août 2007

Ajout de chaleur

Je tente une nouvelle fois d'augmenter la chaleur pour cette colonie avec l'espoir que le couvain va se développer avant la diapause.

31 août 2007

Situation

Pas de changement, sauf qu'avec l'ajout de chaleur, la reine et le couvain sont déplacés un peu plus vers l'air de chasse, donc pour s'éloigner de la source de chaleur...

7 Septembre 2007

Situation

Il n'y a pas de changement pour le moment, si ce n'est que j'ai pris la décision de donner les deux colonies de tests, attendu que la colonie va bien.

Cela va aussi me permettre de faire un peu de place...

Aussi, la colonie est de retour dans la chambre de bain, sans ajout particulier de chaleur.

2 octobre 2007

Préparation pour la saison froide

La colonie est mise dans une armoire. La colonie sera donc totalement, ou presque, dans le noir pour quelques semaines avant de se retrouver à la cave et au frais.

20 octobre 2007

Situation

La colonie principale à 11 ouvrières et environ 20 larves.
La colonie de test B à 6 ouvrières et environ 5 larves.
La colonie de test C à 6 ouvrières et environ 10 larves.

Catastrophe pour la mise en diapause

La colonie, comme toutes les autres, est mise à la cave, mais durant le transport de la colonie principale, c'est la catastrophe !

En effet, en descendant les marches, le tube dans lequel se trouve la colonie se détache du nid temporaire et il tombe au sol.

Sous le choc, le mince bout de coton restant entre l'eau et la colonie se brise, ce qui inonde la colonie.

Heureusement le tube ne brise pas et aucune ouvrière ne semble avoir quitté le tube. Je fixe le tube à nouveau au nid temporaire après avoir fait s'écouler le surplus d'eau.

Au moins le tiers du couvain est perdu à première vue, mais cela pourrait être bien pire. Je ne vais le savoir que lors de la sortie de diapause.

15 novembre 2007

Visite en Diapause

J'ai été visiter la colonie aujourd'hui.

Comme le voisin d'en haut a décidé de faire des travaux au sous-sol, la température de la cave n'est pas vraiment basse cette année. Ce n'est pas super pour les colonies, mais bon, je n'y peux rien pour le moment.

Après vérification, les colonies sont quand même plus au frais que dans notre appartement, mais ce n'est quand même pas super.

Je vais probablement sortir les colonies de la cave plus tôt que prévue.

8 décembre 2007

Fin de la Diapause

Les trois colonies de Camponotus novaeboracensis sont sorties de diapause et mise dans une armoire.

Sauf pour le couvain qui est très faible, les colonies semblent bien se porter.

15 décembre 2007

Situation

La colonie principale est toujours dans un nid temporaire avec deux tubes. L'ensemble de la colonie est dans le même petit tube de plastique qui est maintenant presque vide.

Pourtant, le deuxième tube est plein d'eau et serait donc, en théorie, plus intéressant pour la colonie...

Je fais le ménage de l'air de chasse, puis, j'ajoute une petite sauterelle ainsi qu'un peu de sirop d'érable sur un coton humide.

La colonie de test «B» est aussi dans un nid temporaire avec deux tubes, mais pour celle là, les deux tubes sont en verre. La colonie est dans le tube qui est entièrement vide et l'autre n'a que la moitié de l'eau d'origine.

Je fais le ménage de l'air de chasse, puis j'ajoute un peu de sirop d'érable sur un coton humide.

La colonie de test «C», comme les deux autres colonie de cette espèce, est aussi dans un nid temporaire avec deux tubes. Comme pour la colonie de test «B», la colonie est dans le tube vide même si un tube plein d'eau est disponible.

Je fais le ménage de l'air de chasse, puis j'ajoute un peu de sirop d'érable sur un coton humide.

Finalement, la colonie va rejoindre le reste des colonies dans la salle de bain, la pièce la plus chaude de l'appartement.

16 décembre 2007

Des oeufs !

La colonie principale est de retour de diapause ! En effet, la reine a pondu un bon nombre d'oeuf, je suis bien content !

20 décembre 2007

Encore des oeufs !

Cette fois, ce sont les deux colonies de test qui ont des oeufs. Pas une grande quantité, mais bon, c'est au moins un début. La colonie principale a maintenant une grosse grappe d'oeufs !

21 décembre 2007

Un cocon

Un cocon est bien visible dans le tube où se trouve la colonie principale. Donc, au moins l'une des larves a survécu à la diapause et à la catastrophe de la mise en diapause...

23 décembre 2007

Isolement de la reine

La reine et deux ouvrières sont dans l'un des tubes du nid temporaire, celui dont la réserve d'eau sera bientôt totalement vide, et le reste des ouvrières et l'ensemble du couvain est dans l'autre tube dont la réserve d'eau est presque complète. Un peu étrange, mais bon, je ne m'inquiète pas pour le moment.

27 décembre 2007

Des images

Une vue générale du nid temporaire avec les deux tubes visible, la gyne presque seule et les ouvrières et le couvain dans l'autre tube :



Un zoom sur le couvain :



Situation du couvain

Comme le montre l'image du couvain, on peut observer qu'il y a 3 cocons, 6 grosses larves (et quelques unes plus beaucoup plus petite, non visible sur l'image) ainsi que plus de 30 oeufs.

Si tout continue à bien se passer pour cette colonie, je devrais avoir une augmentation significative du nombre d'ouvrières d'ici le mois de février prochain.

29 décembre 2007

Réunion de la colonie

L'ensemble de la colonie est maintenant dans le même tube, la reine et les quelques ouvrières qui étaient avec elle ont déménagé avec le reste de la colonie.

30 décembre 2007

Mouche au menu

Ajout d'une grosse mouche pour la colonie principale ainsi qu'une autre, plus petite, pour la colonie de test «B». Je ne donne rien de plus pour la colonie de test «C» qui est encore avec de la nourriture dans le tube où se trouve la colonie.

Questions et réponses et autres commentaires...

http://fourmis.forums-actifs.com/questions-reponses-des-blogs-f19/qr-camponotus-novaeboracensis-originaire-de-tadoussac-khaleph-t52.htm#162

_________________
Richard Labrecque
Administrateur du forum Fourmis Québec
---------------------
http://www.membre.oricom.ca/melkor/
avatar
khaleph
Admin

Nombre de messages : 1676
Age : 46
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 23/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.membre.oricom.ca/melkor/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camponotus novaeboracensis originaire de Tadoussac - Khaleph [FIN]

Message par khaleph le Lun 7 Juil - 15:15

1ier janvier 2008

Ménage et oeuf au menu

Après avoir fait le ménage de l'air de chasse de chacune des trois colonies de cette espèce, j'ajoute du blanc d'oeuf cuit pour chaque colonie.

Pour la colonie de test «B», je replace l'un des tubes dont la réserve d'eau était entièrement vide.

3 janvier 2008 - Matin

Un nouveau nid ?

Je suis à travailler sur un nouveau nid, pas mal différent de mes dernières tentatives. Cette fois, je veux utiliser comme base, une plaque de polystyrène qui sera creusé pour y couler du plâtre de Paris dans lequel je vais creuser les galeries.

Cela va prendre encore pas mal de temps avant d'avoir terminé, car je veux que ce nid soit aisé à humidifier, contrairement à plusieurs de mes tentatives précédentes et je veux pouvoir faire varier l'humidification dans les différentes parties du nid.

Je ne suis pas encore certain si ce nouveau nid sera pour la colonie de Camponotus novaeboracensis de Tadoussac ou bien pour celle de Formica à fondation dépendante provenant de la ville de Québec.

Voici une image du plan du nid. C'est une première ébauche et bien entendu, les galeries et salles vont être pour l'ensemble de la plaque de verre. La disposition et la grandeur des salles sera aussi probablement très différentes.



Je ne sais pas si c'est clair sur l'image, mais l'idée est d'avoir des tuyaux qui vont permettre d'aller humidifier une sorte de cuvette creusée dans le polystyrène qui va permettre d'humidifier le plâtre dans cette section du nid.

Je veux avoir quatre sections de ce genre.

Une autre chose qui n'est probablement pas évidente sur l'image, c'est le fait que seulement deux salles seront disponibles au début. Une des salles sera humidifié et l'autre non. Les autres galeries seront bouchées avec du liège qui pourra être creusé par les ouvrières lorsque la colonie manquera de place.

Car je n'ai pas de doute, cette espèce pourra creuser le liège !

3 janvier 2008 - Soir

Évasion !

Ce soir, en allant regarder les colonies, j'ai eu la mauvaise surprise de trouver une ouvrière Camponotus sur le tube inoccupé du nid temporaire de la colonie principale.

J'ai rapidement récupéré l'ouvrière et je l'ai mise dans un pot de pilule vide en attendant de décider quoi faire avec elle.

N'ayant pas de compte à jour du nombre d'ouvrières dans mes colonies, je ne sais pas d'ou vient l'ouvrière.

Il y a quelques jours, j'avais remarqué que l'un des tubes de la colonie de test «B» n'était pas parfaitement fixé à l'air de chasse. Je ne m'étais pas trop occupé de cela à ce moment là, mais ce soir, je vois bien qu'il y a plus qu'un simple problème de mouvement du tube, il y a un trou permettant aux ouvrières de sortir sans problème !

Je fixe rapidement le problème avec de la colle chaude, puis, je mets l'ouvrière qui était en cavale dans l'air de chasse du nid.

Mais l'ouvrière est attaquée rapidement par les ouvrières de la colonie de test «B» et je la retire du nid.

Je fais l'inventaire des colonies de Camponotus que j'ai :

Colonie principale : 7 ouvrières
Colonie de test «B» : 5 ouvrières
Colonie de test «C» : 6 ouvrières

Je ne suis pas certain, mais il me semble que l'ouvrière évadé est une Camponotus novaeboracensis, mais je ne suis pas certain et donc, je vérifie aussi la colonie de Camponotus herculeanus de Québec.

Colonies de Camponotus herculeanus de Québec : 6 ouvrières, 1 cocon, 3-4 larves et une dizaine d'oeufs. Mais surtout, le couvercle de l'air de chasse de cette colonie est mal fermé !

Il est donc possible que l'ouvrière évadée provient de là !

Mais un petit test rapide me permet de découvrir que ce n'est vraiment pas le cas. En effet, l'ouvrière est accueilli avec encore plus d'agressivité que lors de l'essai avec la colonie de test «B» !

Je suis presque certain que l'ouvrière ne provient pas de la colonie de test «C» et encore moins des ouvrières orphelines qui ont été mises dans l'air de chasse de la colonie de Formica sp à fondation dépendante originaire de Québec.

Il ne reste donc qu'une seule hypothèse, c'est que la fuyarde provient de la colonie principale...

Je dépose donc l'ouvrière en question dans l'air de chasse de la colonie principale et j'observe.

L'ouvrière va rapidement dans le tube vide, suivit quelques instant plus tard par une autre ouvrière et j'observe même une autre ouvrière qui reste près de l'entré du tube ou se trouve le reste de la colonie.

C'est une réaction rapide qui me surprend. En effet, cette colonie, comme les deux autres de Camponotus novaeboracensis sont généralement très calme et réagissent peu aux mouvements, même quand je mets de la nourriture dans l'air de chasse.

Pourtant cette fois, la réaction est presque instantanée !

Le premier contacte entre l'étrangère et l'ouvrière est pourtant relativement calme. Un peu d'agressivité, mais pas vraiment d'attaque.

Après environ une minute, l'ouvrière retourne avec les autres et je vois bien qu'il y a un problème car elle est accueilli avec une certaine agressivité durant les premiers instants. Cela cesse par contre très rapidement.

L'étrangère reste dans l'autre tube et se nettoie les antennes.

Une ouvrière (la même que la première fois ?) va à nouveau rencontrer l'ouvrière étrangère et la rencontre se passe de la même manière. Par contre, il semble y avoir une trophallaxie entre les deux ouvrières, suivi d'une agressivité encore plus grande...

L'étrangère reste seule dans le tube durant un moment, puis, elle en sort un moment pour y retourner presque tout de suite.

Lors de la sortie suivante de l'étrangère, je la prends et sort du nid.

N'ayant pas déterminé avec certitude d'ou provient l'ouvrière en question, je la mets dans l'air de chasse de la colonie de Formica sp à fondation dépendante originaire de Québec.

Construction du nouveau nid

Après cela, je débute la construction du nouveau nid.

Voici des images des étapes de la construction :

Lors de la première étape, j'ai fais les lignes pour me permettre de couper aux bons endroit et d'avoir une idée de l'espace qui sera requis pour mettre les tubes à essais pour le système d'humidification.



On voit ici le début du creusage du nid. J'utilise un couteau à lame rétractable pour effectuer cette première partie du creusage.



Je creuse ensuite les quatre sections pour l'humidification. Pour cela, j'utilise encore le couteau à lame rétractable, mais surtout un couteau à bois.



Je perce ensuite un trou dans des tubes à essais de plastique pour y mettre un tuyau de plastique qui est fixé en place avec de la colle chaude.



Je fais cette opération 4 fois.



Après avoir mis du coton imputrescible au bout de chaque tube à essai, je place les tubes dans le nid.



Note : À ce moment là, je n'y ai pas pensé, mais en regardant la position des tubes, j'ai l'impression que le système va surtout humidifier le centre du nid. Je vais faire quelques tests avant de creuser les salles, mais si c'est bien le cas, je vais en devoir en tenir compte lors de la création des salles et galeries...

Finalement, je coule le plâtre de paris. Lors de cette opération, j'ai sous estimé la quantité de plâtre requis et j'ai été forcé d'en faire à nouveau et en vitesse. Pour terminer pour ce soir, je place la vitre sur le plâtre.



L'obligation de faire du plâtre à nouveau et très rapidement a fait en sorte que le platre n'est pas totalement uniforme et il y a plusieurs bulles d'air sous la vitre.



Ce n'est pas si grave, mais cela va me forcer à tenir compte de ces bulles lors de la création des galeries et des salles.

4 janvier 2008 - Matin

Évasion !

Encore une fois, il y avait une ouvrière de Camponotus sur le tube inoccupé du nid temporaire de la colonie principale.

Et cette fois, il n'y a pas de doute, c'est une ouvrière qui provient de la colonie principale car il n'y a plus que 6 ouvrières dans le nid !

Malgré mes observations, je ne vois pas comment elle a fait pour sortir. Je n'ai pas le temps de pousser plus loin mes recherches et je dépose simplement l'ouvrière dans l'air de chasse.

Il faudra finaliser le nouveau rapidement et il sera pour cette colonie finalement !

4 janvier 2008 - Soir

Situation

La 7ième ouvrière est toujours avec le reste de la colonie et il n'y a pas de problèmes.

Il est donc pas mal certain que l'ouvrière d'hier était bien de cette colonie. Alors pourquoi est-ce qu'elle a été refusée par la colonie ?

Mon hypothèse est qu'après avoir été en contacte avec des ouvrières et avoir été dans le nid de deux autres colonies, l'odeur de l'ouvrière avait été suffisamment modifié pour ne plus être accepté par la colonie.

Mais peut être que c'est simplement que je n'ai pas été suffisamment patient dans mon test avec la colonie principale. Si j'avais laissé l'ouvrière avec cette colonie, elle aurait peut être finalement été accepté ?

Je ne le saurai jamais et je suis pas mal déçut d'avoir perdu une ouvrière comme cela.

Sauterelle au menu

Ajout d'une sauterelle pour la colonie principale et d'une demi sauterelle pour les deux colonies de test.

Construction du nouveau nid

Le nombre de trou causé par les bulles d'air est vraiment important.



Je dessine donc les galeries et les salles en fonction des trous qui sont visibles.



Voici ce à quoi cela ressemble pour le moment.



5 janvier 2008 - Soir

Construction du nouveau nid

Aujourd'hui, j'ai encore travaillé sur le nouveau nid et Antoine a pris une photographie.



7 janvier 2008

Évasion !

Au matin, encore une fois, le nombre d'ouvrière de la colonie principale est passé à 6 ! L'ouvrière n'est pas en vue, du moins pour les premières minutes, mais elle est finalement localisée sur le plafond de la cuisine.

Je capture rapidement l'ouvrière qui est remise avec le reste de la colonie.

Le soir, une nouvelle évasion, mais cette fois, l'ouvrière est sur le plafond de la salle de bain.

J'ajoute du blanc d'oeuf en faisant l'hypothèse que l'exploration s'arrêtera si la colonie à beaucoup de nourriture.

Cela, en attendant, bien entendu, le déménagement dans le nouveau nid...

Ponte en directe !

Pour la première fois depuis que je fais l'élevage des fourmis, j'ai observé la ponte d'un oeuf par une gyne. Vraiment intéressant à regarder. Malheureusement, je n'ai pas d'image, je ne voulais rien manquer et surtout, je ne voulais pas risquer de déranger plus la gyne.

Questions et réponses et autres commentaires...

http://fourmis.forums-actifs.com/questions-reponses-des-blogs-f19/qr-camponotus-novaeboracensis-originaire-de-tadoussac-khaleph-t52.htm#162

_________________
Richard Labrecque
Administrateur du forum Fourmis Québec
---------------------
http://www.membre.oricom.ca/melkor/
avatar
khaleph
Admin

Nombre de messages : 1676
Age : 46
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 23/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.membre.oricom.ca/melkor/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camponotus novaeboracensis originaire de Tadoussac - Khaleph [FIN]

Message par khaleph le Lun 7 Juil - 15:16

8 janvier 2008

Fuite localisée

Ce matin, j'ai été observer la colonie pour vérifier si le nombre d'ouvrière avait varié et j'ai eu la surprise de découvrir une ouvrière qui était justement à sortir par une petite fente dans la colle chaude qui permet de fixer l'un des tubes à essais à l'air de chasse.

Le trou est maintenant bouché et donc, je ne devrais plus avoir d'évasion de cette colonie.

9 janvier 2008 - Matin

Le système d'humidification du nouveau nid

Je ne suis pas parfaitement satisfait de mes essais pour le système d'humidification du nouveau nid et j'ai l'impression que je vais devoir y apporter quelques changements avant de faire le déménagement.

Mais bon, j'ai encore du temps avant de faire le déménagement en question...

Pour ce qui est des salles et galeries, le travail est maintenant terminé.

9 janvier 2008 - Soir

Déménagement dans le nouveau nid

Un autre éleveur de fourmis (Merci cékiki, du Forum «AcideFormik) m'a fait remarquer qu'il fallait se méfier pour l'humidification des nids en plâtre car elle n'est pas nécessairement facile à voir. En effet, il faut tenir compte de l'humidité dans l'air des galeries et le temps que ce plâtre sature.

Il m'a aussi proposé un test simple : placer un glaçon sur la vitre pour voir la quantité de condensation sous la vitre.

Résultat ? Le nid est humidifié. La quantité d'eau qui s'est formé sous la vitre était en effet importante.

J'ai donc décidé de finaliser le nid et de débuter le déménagement immédiatement.

Voici quelques images :

Finalement, pour boucher les galeries et les salles, j'ai mis des morceaux de liège un peu partout dans le nid. C'était trop difficile de faire des bouchons étanches sans causer des problèmes pour bien fixer la vitre. On verra bien ce que cela donnera...



Voici un zoom sur l'entré du nid.



Pour le déménagement, je retire simplement le tube à essais du nid temporaire et je le dépose dans l'air de chasse du nouveau nid, en plus du petit contenant avec le reste d'oeuf dure.



Comme j'ai eu des difficultés pour les essais précédents pour faire bouger la colonie, j'imagine que cela va prendre pas mal de temps à se faire.

Pourtant, dès les premières minutes, une ouvrière va explorer le nouveau nid et en particulier la salle qui n'a pas de morceau de liège, dans la section humide du nid.



Mais plus encore, quelques heures après, il y a quelques ouvrières et plusieurs larves et cocons qui ont été transporté dans la salle en question. Cela s'annonce très bien pour le moment !

10 janvier 2008

Déménagement terminé !

Finalement, j'ai l'impression que la colonie aime bien le nouveau nid. En effet, l'ensemble de la colonie est maintenant dans le nouveau nid, dans la salle la plus humide.

D'ailleurs, au niveau de l'humidité, je crois qu'il est évident, avec la photo suivante, qu'il doit être passablement élevé !



On peut remarquer sur cette image que l'un des cocons est particulièrement sombre. J'espère donc une naissance bientôt.

Aussi, il y a eu déplacement de plusieurs morceaux de liège pour fermer un peu l'entré du nid. Je ne sais pas si le liège va finir par me causer problème, mais pour l'instant, il me permet d'observer des travaux par la colonie, c'est très intéressant !

11 janvier 2008

Une naissance !

La première naissance de l'année 2008 pour mes colonies. Je suis bien content, surtout qu'il y a encore 8-9 cocons, des larves et une bonne quantité d'oeufs. Donc, je crois bien qu'il va y avoir une bonne croissance de cette colonie dans les prochains mois.

Miel au menu

J'ai ajouté du miel dans l'air de chasse de la colonie.

Quand j'ai été observer à nouveau quelques minutes plus tard, il y avait deux ouvrières qui mangeait du miel et dans le nid, il y avait beaucoup de trophallaxie avec la gyne et entre les ouvrières.

12 janvier 2008

Problème d'humidification ?

Il est 3 h 00 du matin et j'observe que les cocons et quelques larves de la colonie ont été ramenées dans le tube à essais dans l'air de chasse.

C'est étrange et je me demande bien pourquoi les oeufs (et la reine) n'ont pas été déménagé ?

Mon hypothèse est que le nid manque d'humidité et j'ajoute donc de l'eau immédiatement dans le système d'humidification.

Mais après cela, je soulève le nid et je me rends compte que l'eau passe au travers du polystyrène !

Donc, il faudra trouver un moyen pour protéger le dessous du nid, histoire de ne pas faire pourrir le meuble sur lequel le nid est posé.

Aller-retour du nid au tube à essais...

À 13 h 00, les cocons et larves qui avaient été amenées dans le tube à essai sont maintenant de retour dans le nid avec le reste du couvain.

Je ne comprends pas.

À 15 h 30, les cocons, pas les larves cette fois, sont de retour dans le tube à essais.

À 19 h 00, les cocons sont de retour dans le nid avec le reste du couvain.

Vers 23 h 00, les cocons sont de retour dans le tube à essais...

13 janvier 2008

Les voyages de cocons continue...

Les cocons de la colonie ont été déplacés du nid au tube et du tube au nid à plusieurs reprises dans la journée.

Encore une fois, ce n'est que les cocons qui sont déplacé. Les larves, peu nombreuse, restent dans le nid avec la gyne et le gros tas d'oeufs.

Le nombre d'oeuf est vraiment impressionnant !

14 janvier 2008

La raison des voyages de cocons ?

Encore ce matin, les cocons ont été ramené du tube à essais et sont à nouveau dans le nid.

J'ai bien une hypothèse, mais je ne sais pas si c'est possible :

Lors des changements de température dans la chambre de bain, le taux d'humidité dans le nid change et obligerait la colonie à changer les cocons d'endroit. Il faut dire que la chambre de bain est généralement plus chaude la nuit que le jour, avec la porte qui est laissé fermé pour cela...

Je pose donc la question à d’autres éleveurs de fourmis.

J'ai eu plusieurs réponses, mais en résumé :

Il est possible que la température fluctue assez dans le nid au cours de la journée.

Et comme les cocons sont généralement mis dans l'endroit le plus chaud du nid et généralement avec un faible taux d'hygrométrie.

Dans le cas de mon nid, s'il fait plus chaud, l'eau s'évapore plus rapidement, augmentant ainsi l'humidité dans le nid, et obligeant les fourmis à sortir les cocons.

Ce qui expliquerait ces déménagements.

De toute façon dans une colonie "naturelle" ces déplacements de cocons sont plus que courant.

Il n'y a donc pas d'inquiétude à avoir s'il n'y a que les cocons qui sont déplacés

Ces informations m'ont beaucoup rassurée. Je vais tenir l'oeil ouvert malgré tout !

Questions et réponses et autres commentaires...

http://fourmis.forums-actifs.com/questions-reponses-des-blogs-f19/qr-camponotus-novaeboracensis-originaire-de-tadoussac-khaleph-t52.htm#162

_________________
Richard Labrecque
Administrateur du forum Fourmis Québec
---------------------
http://www.membre.oricom.ca/melkor/
avatar
khaleph
Admin

Nombre de messages : 1676
Age : 46
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 23/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.membre.oricom.ca/melkor/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camponotus novaeboracensis originaire de Tadoussac - Khaleph [FIN]

Message par khaleph le Lun 7 Juil - 15:17

16 janvier 2008

Confirmation d'hypothèse

Après quelques essais, j'ai maintenant la certitude que le changement de localisation des cocons est bien causé par l'augmentation de l'humidification qui est causée par l'augmentation de la chaleur.

Quand la température est plus élevée dans la pièce durant un bon moment, les ouvrières déménagent les cocons.

Quand la température est relativement plus basse dans la pièce durant un moment, les ouvrières ramènent les cocons dans le nid.

Ajout de nourriture

J'ai déposé de l'oeuf cuit, du blanc, dans l'air de chasse de cette colonie en plus d'un cadavre de sauterelle.

J'espère, avec cette nourriture, permettre à la colonie d'augmenter encore sa croissance et possiblement la grosseur des larves et donc des ouvrières.

Test de cerise

Il y a quelques semaines j'avais congelé des cerises que je m'apprêtais à jeter en me disant que je pourrais en donner aux colonies.

Mais depuis, je n'avais jamais donné cela aux colonies.

J'ai donc décidé ce soir d'en donner aux colonies de test «B» et «C» pour voir la réaction des fourmis avant d'en donner aux autres colonies.

La situation du couvain

La colonie principale a encore une bonne quantité d'oeufs et de larves ainsi que 8-9 cocons, dont deux qui ont commencé à s'assombrir.

Après la mort d'une des ouvrières, la colonie de test «B» n'a plus que 4 ouvrières. Il y a du couvain, mais il n'y en a pas beaucoup et il n'y a pas de cocon.

La colonie de test «C» a encore 6 ouvrières. Il y a un bon nombre d'oeufs ainsi que plusieurs larves, mais il n'y a toujours pas de cocon.

18 janvier 2008

Une naissance

Avec cette naissance, la colonie compte maintenant 9 ouvrières !

19 janvier 2008

Une naissance!

Avec cette naissance, la colonie compte maintenant 10 ouvrières !

20 janvier 2008

Encore une naissance !

Avec cette naissance, la colonie compte maintenant 11 ouvrières, ce qui correspond au nombre d'ouvrières avant la dernière diapause.

Une image de la colonie

Voici une image de la gyne avec des ouvrières et le couvain dans le nid.



À remarquer, les débris de lièges qui ont été utilisés sur les murs, près de la vitre, pour fermer en plus complètement la salle du nid qui est utilisé par la colonie.

Aussi, un autre cocon, au centre de l'image, est vraiment sombre et je m'attends à une naissance d'ici un ou deux jours.

Finalement, le cocon le plus en bas sur l'image est particulièrement gros, j'ai hâte de voir si l'ouvrière qui va naître sera particulièrement grosse par rapport aux autres ouvrières de la colonie.

23 janvier 2008

Et de douze !

Il y a maintenant 12 ouvrières dans cette colonie. C'est bien plaisant !

Une deuxième salle ?

Depuis hier soir, il y a quelques ouvrières qui ont commencé à dégager une deuxième salle du nid. En effet, elles ont enlevé plusieurs bouts de lièges qu'elles ont mis dans l'air de chasse.

J'ai bien hâte de voir si cela va continuer et si oui, ce qu'elles vont faire avec cette deuxième salle.

24 janvier 2008

La deuxième salle

La deuxième salle est presque entièrement dégagée des morceaux de liège. Étrangement, les déchets sont mis dans les couvercles contenant la nourriture.

Cela va simplifier le ménage de l'air de chasse si elles font toujours comme cela !

Et de treize !

Il y a maintenant 13 ouvrières dans cette colonie.

25 janvier 2008

Une troisième salle

Après avoir presque entièrement dégagé la deuxième salle, les ouvrières ont commencé à dégager une troisième salle, juste à côté de la deuxième.

Malheureusement, les déchets ne sont plus mis dans les couvercles contenant la nourriture, mais simplement un peu partout dans l'air de chasse.

D'ailleurs, j'ai fait le ménage dans l'air de chasse et mis un couvercle avec une goûte de miel avec une mouche au centre de la goûte.

26 janvier 2008

De la mouche, c'est bon !

La mouche a été sortie du contenant de miel et après avoir été mise dans le tube à essais dans l'air de chasse durant un moment, elle a été transportée dans le nid, dans la deuxième salle.

J'ai observé une ouvrière transportant un bout de la mouche, probablement un petit bout de patte, et le donner à la gyne qui l'a mangé. Très intéressant !

En ce moment, il y a trois ouvrières qui sont occupé à découper la mouche en morceau.

27 janvier 2008

Situation

Le cadavre de la mouche a été presque entièrement mangé par la colonie. Il ne reste que deux petits morceaux dans la deuxième salle ainsi qu'un morceau plus grand qui inclus les ailles qui a été transporté dans l'air de chasse.

La troisième salle est totalement vide de liège maintenant et au moment d'observer, il y avait une ouvrière avec un cocon dans cette salle.

Il y avait aussi trois autres cocons, dans la salle ou se trouve la reine, dont un qui est plus sombre. J'espère donc une nouvelle naissance dans les prochains jours.

29 janvier 2008

De la mouche au menu

Les restes de la mouche que j'avais donnée il y a 4 jours ont été sortie du nid et laissé dans l'air de chasse. C'est vraiment plaisant de voir la colonie faire le ménage du nid. Cela me change des Formica qui font tant de dégâts !

Comme cette colonie apprécie les mouches, j'ai décidé d'en ajouter une autre.

Une naissance... et un décès

Il y a eu naissance d'une nouvelle ouvrière, mais malheureusement, il y a aussi eu mort d'une des ouvrières. C'était tout probablement une ouvrière de première génération pour cette colonie et donc ce n'est pas un problème.

Le cadavre de l'ouvrière, qui était dans l'air de chasse au moment où j'ai constaté le décès, a été transporté dans le nid quelques heures plus tard. Pour être mangé ?

Il ne reste déjà plus grand chose de la mouche d'hier. Il faudra ajouter plus de nourriture à mon avis !

30 janvier 2008

De l'oeuf au menu

J'ai fait le ménage de l'air de chasse, puis j'ai déposé de l'oeuf cuit, du blanc et du jaune.

Les colonies de test

La colonie de test «B» n'évolue pas très bien. Elle n'a qu'un très petit tas de couvain, composé de quelques oeufs et de minuscules larves.

Pour ce qui est de la colonie de test «C», c'est un peu mieux, même si on est encore loin des résultats de la colonie principale. La colonie de test «C» a 4 cocons et environ 9 larves.

Je vais tout probablement donner ces deux débuts de colonie d'ici la fin de l'été prochain.

31 janvier 2008

Images des colonies de test

Pour vous donner une idée de ce que je voulais dire hier au sujet du couvain des deux colonies de tests, voici deux images.

La colonie de test «B»:



La colonie de test «C»:



Questions et réponses et autres commentaires...

http://fourmis.forums-actifs.com/questions-reponses-des-blogs-f19/qr-camponotus-novaeboracensis-originaire-de-tadoussac-khaleph-t52.htm#162

_________________
Richard Labrecque
Administrateur du forum Fourmis Québec
---------------------
http://www.membre.oricom.ca/melkor/
avatar
khaleph
Admin

Nombre de messages : 1676
Age : 46
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 23/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.membre.oricom.ca/melkor/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camponotus novaeboracensis originaire de Tadoussac - Khaleph [FIN]

Message par khaleph le Lun 7 Juil - 15:18

3 février 2008

Un autre décès

Une des ouvrières est dans le liège et à l'évidence, elle est morte. Les premiers jours, elle bougeait, mais depuis deux jours, elle est totalement immobile.

La colonie est donc de nouveau à 12 ouvrières.

De la mouche noire et une araignée au menu

J'ai ajouté une mouche noire et une araignée pour nourrir la colonie.

Après quelques heures, la mouche est dans le nid, l'araignée ne semble pas intéresser la colonie.

Creuser dans le polystyrène

Pour le nid de cette colonie, j'ai mis l'air de chasse directement sur du polystyrène.

Mais ce n'était pas une bonne idée car une ouvrière a creusé un petit trou dans cette matière et j'ai bien peur que cela ne soit qu'un début.

Je vais donc cesser de mettre de l'eau pour humidifier le nid, histoire de forcer la colonie à retourner dans le tube à essais et à nouveau mettre la colonie dans le nid temporaire. Cela, le temps de mettre une couche de plâtre dans l'air de chasse.

4 février 2008

Deux naissances

Il y a eu deux naissances cette nuit. Et l'une des deux est particulièrement grosse en comparaison des autres.

Cela fait donc 14 ouvrières pour cette colonie.

5 février 2008

Le polystyrène de plus en plus attaqué

Il y a maintenant une bonne incision dans le polystyrène de l'air de chasse et je commence vraiment à avoir peur d'avoir une fuite à court terme.

J'ai ajouté un nouveau tube à essai dans l'air de chasse.

Je songe à faire chauffer le nid avec une lampe pour inciter la colonie à déménager plus rapidement.

De la mouche au menu

La mouche noire d'hier est presque entièrement mangée et l'araignée a été amenée à l’entrer du nid.

J'ai donc ajouté une mouche.

6 février 2008

Évasion !

Ce matin, Antoine m'a dit qu'il y avait une fourmis sur le planché de la salle de bain.

Effectivement, et c'était une petite ouvrière de Camponotus.

Après vérifications, j'ai constaté que c'était certainement une ouvrière de la colonie de test «B», mais c'était bien pire que ce que cela.

Car il n'y avait plus qu'une ouvrière avec la gyne de ce début de colonie. C'est donc dire que 4 ouvrières avaient trouvé le moyen de sortir du nid temporaire !

J'ai simplement remis l'ouvrière dans le nid, je n'avais pas le temps de faire plus.

Je vais tout probablement changer la colonie de nid temporaire dès ce soir.

De la sauterelle au menu

J'ai ajouté des morceaux de sauterelles dans l'air de chasse des trois débuts de colonies de cette espèce.

7 février 2008

Déménagement ?

Pour le moment, un très grand nombre de larves a été amené dans l'un des tubes à essais. La gyne est seule dans la deuxième salle, et les oeufs ainsi que quelques larves sont dans la première salle.

Je n'ai pas ajouté d'eau dans le système d'humidification et j'espère donc que l'ensemble du couvain et la gyne vont déménager durant les prochains jours.

12 février 2008

Évasion !

Encore une fois, la colonie de test «B» à perdu une ouvrière. La gyne n'est donc plus qu'avec 1 ouvrière. Ce soir, je vais enlever le tube à essai du nid temporaire et simplement garder le tube comme les débuts de colonie, donc sans air de chasse.

Le déménagement

Le déménagement dans les tubes à essais dans l'air de chasse n'a pas encore eu lieu. Il faut dire que l'humidification du nid est encore importante, comme en faisait foi la condensation sur la vitre ce matin.

C'est donc dire que le déménagement n'est pas pour tout de suite.

14 février 2008

La colonie de test «B»

Finalement, la colonie de test «B» a encore 2 ouvrières, mais j'ai quand même, le soir du 12 février, enlevé l'air de chasse pour ce début de colonie.

Aujourd'hui, j'ai ajouté 1 petite mouche dans le tube de la colonie en question.

La colonie principale

La colonie principale continue à bien évoluer. Il y a encore 14 ouvrières, mais le couvain est très important.

Il y a environ 18 cocons, 18 larves ainsi qu'une très grosse grappe d'oeufs.

Déménagement forcé ?

Le nouveau nid n'est pas encore fabriqué, je compte le faire en fin de semaine, mais la colonie ne donne aucun signe de vouloir déménager dans les tubes dans l'air de chasse.

Pour forcer un peu le mouvement, je crois que je vais mettre les tubes à essais dans un cache en carton et mettre une lampe en direction du nid.

Pourquoi forcer le déménagement quand le nouveau nid n'est pas terminé ?

Parce qu'il y a maintenant deux gros trous profond dans le polystyrène de l'air de chasse et que j'ai peur que la colonie ne trouve le moyen de s'y cacher ou pire encore, de s'échapper.

De la mouche au menu

J'ajoute deux petites mouches pour nourrir la colonie.

18 février 2008

Tentative de déménagement forcé

Durant la fin de semaine, j'ai tenté de mettre en application le plan pour forcer la colonie à déménager.

J'ai mis 3 tubes à essais avec un tube de carton pour recouvrir chacun d'eux et j'ai mis la lumière d'une lampe vers le nid.

Résultat ?

Un échec complet. Il semble bien que la colonie ne se soucie pas beaucoup de la lumière.

En plus, la chaleur sur le nid a fait augmenter de manière très importante la condensation dans le nid dont la vitre est maintenant couverte de bulles d'eau.

Mais en fait, c'était pire hier. Car ce matin, les trois salles occupées par la colonie n'ont plus de gouttes d'eau.

Une chose est certaine, la durée d'humidification du nid est très importante. Car après 15 jours sans ajouter de l'eau, le nid est encore suffisamment humide pour cette colonie !

Et il semble bien que je vais devoir attendre un long moment avant que la colonie ne déménage dans les tubes.

De la sauterelle au menu

J'ai ajouté une sauterelle dans l'air de chasse de la colonie principale.

21 février 2008

Rôti de porc et miel au menu

J’ai effectué un bon ménage de l'air de chasse en prévision de la conférence de demain soir, puis j’ai ajouté des morceaux de rôti de porc ainsi que du miel.

J’ai fais cela aussi pour la colonie de test «C».

À noter que cette colonie a enfin décidé de déménager dans le deuxième tube qui a une réserve d’eau et d’abandonner l’ancien tube, complètement sec. L’ensemble du couvain et des ouvrières est dans le deuxième tube. Il ne reste que la reine et deux ouvrières dans la partie sec.

Par contre, pour la colonie de test «B», je n’ai pas mis de miel, seulement un petit morceau de rôti de porc.

24 février 2008

Modification de l'air de chasse

Finalement, j'ai décidé de ne plus attendre un éventuel déménagement dans les tubes dans l'air de chasse.

J'ai donc fait la modification à l'air de chasse sans déménager la colonie.

Pour cela, j'ai simplement bouché l'accès entre l'air de chasse et le nid avec du coton ainsi qu'un petit tube de plastique bouché.

Ensuite, j'ai enlevé le contenant servant d'air de chasse et j'ai creusé dans le polystyrène, ce qui m'a permis de constater que les ouvrières n'avaient pas creusé aussi profondément que je le craignais.

J'ai finalement remis le contenant et j'ai coulé du plâtre de paris à l'intérieur, tout en faisant en sorte que le petit tube de plastique reliant l'air de chasse au nid reste en surface.

Après quelques minutes le plâtre était suffisamment séché pour que j'enlève le petit tube et les bouts de coton.

L'air de chasse est maintenant seulement faite de plâtre, plus d'accès au polystyrène.

25 février 2008

Sauterelle au menu

Ajout d'un bout d'une grosse sauterelle verte pour la colonie de test «C».

Il est à noter que la reine a finalement rejoint le reste de la colonie dans le tube avec réserve d'eau.

Au sujet des sauterelles, suite à une discussion avec un autre amateur de fourmis, je vais tenter à l'avenir, d'identifier les captures de sauterelles et d'araignées que l'on fait, histoire de laisser partir les individus faisant partie d'espèces potentiellement en danger.

26 février 2008

Différences de tailles

Une image qui montre une partie du couvain, mais surtout, deux ouvrières de tailles bien différentes.



27 février 2008

Sauterelle au menu

Ajout d'une petite sauterelle brune pour la colonie principale.

Questions et réponses et autres commentaires...

http://fourmis.forums-actifs.com/questions-reponses-des-blogs-f19/qr-camponotus-novaeboracensis-originaire-de-tadoussac-khaleph-t52.htm#162

_________________
Richard Labrecque
Administrateur du forum Fourmis Québec
---------------------
http://www.membre.oricom.ca/melkor/
avatar
khaleph
Admin

Nombre de messages : 1676
Age : 46
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 23/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.membre.oricom.ca/melkor/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camponotus novaeboracensis originaire de Tadoussac - Khaleph [FIN]

Message par khaleph le Lun 7 Juil - 15:19

1ier mars 2008

17 ouvrières !

Il y a eu quelques naissances ces derniers jours, ce qui fait que la colonie possède maintenant 17 ouvrières.

La colonie de test «C» et la colonie principale ont le même nombre d'ouvrières. La colonie de test «C» ne va pas très bien par contre, avec la mort d'une ouvrière qui fait que cette colonie n'a plus qu'une seule ouvrière.

2 mars 2008

Ménage et ajout de nourriture

J'ai fais le ménage de l'air de chasse et j'ai ajouté du miel et de la sauterelle pour les trois colonies de cette espèce.

3 mars 2008

Gyne formica au menu

Ayant eu une nouvelle perte dans mes fondations, j'ai décidé de tester la réaction de la colonie devant le cadavre d'une gyne de formica sp déposée dans l'air de chasse.

En fait de réaction, il y a surtout eu un groupe de 3 ouvrières qui se sont placé juste à l'entré du nid, comme pour garder le passage.

4 mars 2008

Gyne formica au menu, la suite

Les trois ouvrières ne gardent plus l'entré et la gyne est toujours au même endroit dans le contenant de nourriture solide dans l'air de chasse.

Naissances

Il y a eu deux naissances aujourd'hui, ce qui fait que la colonie est maintenant composée de la gyne et de 19 ouvrières.

Ajout d'un abreuvoir

Je ne crois pas que cette colonie manque d'eau, mais comme j'ai ajouté un abreuvoir pour toutes mes autres colonies, j'ai décidé d’ajouter un abreuvoir dans l'air de chasse de cette colonie.

5 mars 2008

Trois naissances

Aujourd'hui, il y a eu encore une fois des naissances, trois en tout. Ce qui fait que la colonie comporte maintenant 22 ouvrières en plus de la gyne.

La colonie continue à bien évoluer et c'est bien plaisant !

Sauterelle au menu

Ajout d'une petite sauterelle brune. Elle est rapidement attaquée par l'une des ouvrières.

Petit «boost» de chaleur

Entre 18 h 15 et 21 h 30, j'ai mis une lampe au dessus du nid de la colonie pour augmenter la chaleur pour cette colonie.

J'ai profité de cette plus grande luminosité pour prendre quelques photos de la colonie. Voici les meilleurs :

La gyne avec quelques ouvrières :



Le couvain :



On remarque, un peu à droite en bas de l'image, une très jeune ouvrière dont le thorax n'est pas encore rouge.

Il est à noter que le cette espèce ne semble vraiment pas se soucier des changements de luminosité, contrairement aux Formica.

Malgré tout, j'ai mis un carton pour les protéger du plus gros de la luminosité après avoir pris les images.

L'ensemble du couvain a été amené dans la salle la plus éclairé par la lumière, donc la plus chaude et après quelques minutes, a gyne a aussi été rejoindre le reste de la colonie dans cette salle.

L'état du couvain

Avec la lumière au dessus du nid, il est plus facile d'observer le couvain et j'en profite donc pour faire une estimation de la quantité de couvain présent pour cette colonie.

Oeufs : 25
Larves :30
Cocons :16

Pour les larves et surtout les oeufs, c'est très approximatif, mais cela reste une bonne estimation d'après moi.

Si tout ce couvain réussi à donner des ouvrières, la population de la colonie va vraiment augmenter de manière majeure dans les prochains mois !

Présentation des salles du nid

Voici une images des salles du nid avec des numéros :
1 - C'est la salle du nid qui était vide de liège au moment du déménagement de la colonie dans ce nid. C'est l'endroit ou les oeufs sont entreposés de manière presque constante. Le reste du couvain est rarement à cet endroit, sauf comme sur l'image, si la salle en question est chauffée.

2 - C'est la première salle qui a été dégagée par la colonie. C'est l'endroit où se tient la gyne en règle générale.

3 - C'est la deuxième salle qui a été dégagée par la colonie. C'est l'endroit ou sont généralement entreposés les cocons.

Les salles 4 à 10 ne sont pas utilisées pour le moment et comme c'est visible sur l'image, ils sont encore pleins de morceaux de liège. De temps en temps, une ouvrière va se promener dans ces salles et les galeries pour s'y rendre, mais c'est relativement rare.



6 mars 2008

23 ouvrières !

Il y a eu une naissance aujourd'hui, ce qui fait que la colonie est maintenant composée de la gyne et de 23 ouvrières.

8 mars 2008

Glaçage à gâteau au menu

Les enfants ont reçu un ensemble pour faire des biscuits (les biscuits, différentes couleurs de Glaçages à gâteau, des jujubes, des bonbons, etc...) et il y a eu un reste de Glaçage à gâteau.

J'ai donc décidé de faire un petit test pour ce produit avec cette colonie.

9 mars 2008

24 ouvrières !

Il y a eu encore une naissance aujourd'hui, ce qui fait que la colonie est maintenant composée de la gyne et de 24 ouvrières.

Glaçage à gâteau ? Bof...

Le Glaçage à gâteau ne semble pas intéresser la colonie. Je le laisse encore pour l'instant, mais je n'ai pas l'impression que cela va avoir du succès.

Papillon et raisins au menu

Aujourd'hui, j'ai mis un petit papillon brun pour cette colonie en plus de deux raisins coupé en deux. L'un rouge et l'autre vert.

10 mars 2008

Du papillon, c'est bon !

Le petit papillon brun mis hier est maintenant près de l'entrée du nid et il y a constamment au moins une ouvrière qui y mange. Cela faisait un moment que je n'avais pas observé autant d'intérêt pour de la nourriture par cette colonie.

Par contre, les raisins ne semblent pas être intéressant pour la colonie.

11 mars 2008

Du papillon, c'est très bon !

Le papillon a été en bonne partie manger par la colonie ! Le reste a été amené dans le nid, près de la salle 2.

Les gastres des ouvrières sont énormes !

13 mars 2008

Noyade dans le glaçage à gâteau

Le glaçage à gâteau ne semblait pas intéressant, mais j'avais quand même décidé de le laisser un peu plus longtemps, des fois que la colonie finirait pas y manger.

Et comme c'était une matière relativement ferme, je le croyais sans danger.

C'était une erreur !

En effet, le glaçage a fini par se liquéfier et une ouvrière est allée s'y noyer !

J'ai nettoyé l'ouvrière en question et je l'ai remise dans l'air de chasse, mais elle était vraiment morte et quelques minutes plus tard, elle était ramenée dans le nid et des ouvrières se sont mises à la manger.

Naissances

La colonie continue d'évoluer. Il y a eu deux naissances et avec l'ouvrière qui est morte, je suis maintenant à 25 ouvrières pour cette colonie.

Ajout de nourriture

J'ai fait le ménage de l'air de chasse et j'ai ajouté un peu de jaune d'oeuf et un vers à farine coupé en deux.

Les colonies de test ont eu chacune un demi vers à farine et une demi chenille non identifiée.

15 mars 2008

Petit «boost» de chaleur

J'ai mis une lampe au dessus du nid pour augmenter la chaleur pour cette colonie durant environ 1 h 30.

17 mars 2008

Retrait du jaune d'oeuf et du creton au menu

Suite au décès de la gyne de la colonie de Camponotus herculeanus, j'ai été plus attentif à mes autres colonies.

C'est ainsi que j'ai remarqué une ouvrière de morte pour la colonie de Camponotus novaeboracensis et une autre pour la colonie de Crematogaster cerasi.

C'est peut être une coïncidence, mais j'ai décidé de ne pas prendre de chance et j'ai enlevé le jaune d'oeuf et j'ai mis du creton à la place.

L'ouvrière de Camponotus novaeboracensis qui est morte était dans le contenant où se trouvait le jaune d'oeuf.

18 mars 2008

Le creton ? Bof...

Je n'ai pas observé d'ouvrières manger du creton. Je le laisse encore pour l'instant, mais je n'ai pas l'impression que cela va avoir du succès.

19 mars 2008

Du jambon au menu

Ajout d'un bout de jambon pour tester la réaction de cette colonie devant ce produit.

20 mars 2008

Petit «boost» de chaleur

J'ai mis une lampe au dessus du nid pour augmenter la chaleur pour cette colonie durant environ 45 minutes.

22 mars 2008

Ménage et ajout de nourriture

Je fais un bon ménage de l'air de chasse, puis j'ajoute un cadavre de papillon orangé.

J'ajoute aussi du miel.

Quelques minutes après cela, je constate que le miel est ce qui intéresse le plus la colonie pour le moment.

En effet, j'observe 3 ouvrières qui mangent du miel et qui font des allers-retours dans le nid et le miel, faisant des trophallaxies aux autres membres de la colonie.



23 mars 2008

Petit «boost» de chaleur

J'ai mis une lampe au dessus du nid pour augmenter la chaleur pour cette colonie durant environ 2 h 30.

Trop d'humidité

Suite à l'arrêt du boost de chaleur, il y a une grande quantité de condensation qui c'est formé sur la vitre. Cela cause problème car il y a un cocon englué dans l'eau et les ouvrières ne semblent pas être capable de l'enlever.

Je remet donc la lampe à nouveau pour 30 minutes et quand je reviens le cocon a été remis à sa place avec les autres.

24 mars 2008

Évolution de la colonie

Il y a maintenant 28 ouvrières dans cette colonie et encore quelques cocons.

25 mars 2008

Naissances

Il y a eu 3 naissances depuis hier et la colonie compte maintenant 31 ouvrières.

28 mars 2008

Sauterelle au menu

J'ai ajouté un bout de sauterelle brune comme nourriture pour cette colonie.

29 mars 2008

Miel au menu

Ajout de miel pour cette colonie et encore une fois, c'est un produit qui est très aimé par la colonie.

30 mars 2008

Naissances

Avec une nouvelle naissance, la colonie compte maintenant 32 ouvrières.

Par contre, il semble bien que cela va prendre un certain temps avant qu'il y ait d'autres naissances.

En effet, il n'y a plus de cocons, seulement une grande quantité de petites larves et d'oeufs.

30 mars 2008

Un décès

L'une des ouvrières est morte et au moment ou j'observe ce fait, elle est à se faire manger par deux autres ouvrières.

En espérant que ce n'est qu'un décès de vieillesse et pas le signe d'un problème pour cette colonie !

Questions et réponses et autres commentaires...

http://fourmis.forums-actifs.com/questions-reponses-des-blogs-f19/qr-camponotus-novaeboracensis-originaire-de-tadoussac-khaleph-t52.htm#162

_________________
Richard Labrecque
Administrateur du forum Fourmis Québec
---------------------
http://www.membre.oricom.ca/melkor/
avatar
khaleph
Admin

Nombre de messages : 1676
Age : 46
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 23/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.membre.oricom.ca/melkor/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camponotus novaeboracensis originaire de Tadoussac - Khaleph [FIN]

Message par khaleph le Lun 7 Juil - 15:20

1ier avril 2008

Ajout de nourriture

Ajout pour la colonie principale ainsi que pour les deux colonies de tests d'une petite sauterelle brune.

3 avril 2008

Un décès

Une autre ouvrière est morte dans le nid.

Après quelques heures, je vois qu'elle a été mangée en partie.

Je continue à espérer que ce n'est qu'un décès de vieillesse, mais je commence à être inquiet !

5 avril 2008

Ajout de nourriture

Ajout de deux araignées.

7 avril 2008

Une nouvelle salle pour la colonie

Comme le montre l'image suivante, les ouvrières ont dégagé une nouvelle salle du nid, la salle que j'avais numéroté 10.



Je donne ici l'image avec les numéros qui date du début du mois de mars dernier.



9 avril 2008

Ajout de nourriture

Ajout de deux araignées et d'un petit papillon.

Accès à l'air de chasse bouché

Je viens de remarquer que les ouvrières ont fabriqué une sorte de bouchon avec les restes de liège pour boucher l'accès au nid.

15 avril 2008

Ajout de nourriture

Ajout d'un gros bout de sauterelle.

18 avril 2008

Ajout de nourriture

Ajout d'une demi chenille non identifiée.

20 avril 2008

Du miel au menu

Ajout de miel pour cette colonie.

Comme d'habitude, ce produit a été très populaire, avec plusieurs ouvrières allant y manger.

23 avril 2008

Ajout de nourriture

Ajout d'une demi verre à farine.

24 avril 2008

Déchet dans le nid...

Le bout de verre à farine d'hier a été transporté dans le nid et il est présentement dans un couloir. J'espère que les ouvrières vont sortir ce déchet du nid !

Criquets XL en repas

Aujourd'hui, j'ai mis un petit morceau de Criquet Exo Terra pour cette colonie.



28 avril 2008

Ajout de nourriture

Il n'est pas évident de savoir si le criquet a été touché.

Ajout d'une ouvrière de Camponotus sp et d'une araignée.

29 avril 2008

Petit «boost» de chaleur

J'ai mis une lampe au dessus du nid pour augmenter la chaleur pour cette colonie durant environ 1 h 30.

Évolution de la colonie

Après encore quelques décès, cette colonie compte maintenant 27 ouvrières.

Le couvain est composé de petites larves en très grand nombre et 2-3 larves légèrement plus grande.

Je commence à être un peu inquiet, mais pas trop non plus. Je vais simplement être très attentif pour voir s'il n'y a pas un problème.



4 mai 2008

Problème avec le liège ?

Il y a eu un autre décès d'ouvrière dans cette colonie. Cela, une journée après avoir ajouté de l'eau pour humidifier le nid.

Je commence à croire que le problème vient du liège. Peut être que l'humidité fait dégager un produit toxique au liège ?

J'ai décidé de ne plus mettre d'eau dans ce nid et de donner l'eau via un tube à essais que j'ai déposé dans le nid.

10 mai 2008

Ajout de nourriture

Ajout de miel et d'un morceau de Criquet Exo Terra pour cette colonie.

Ajout aussi de nourriture et un nouveau tube d'eau pour les deux colonies de test.

Deux larves

Deux des larves de la colonie ont finalement recommencé augmenter de volume. J'espère donc avoir bientôt deux cocons et éventuellement deux nouvelles ouvrières.

20 mai 2008

Déplacement dans la chambre

La chambre de bain n'était plus la pièce la plus chaude de la maison, je place ce nid dans notre chambre.

Les larves ?

Les deux larves de cette colonie qui semblait avoir recommencé à augmenter de volume ont disparut. Mangé par la colonie ?

Est-ce le symptôme d'un problème pour cette colonie ?

Si oui, quel est ce problème ?

Le nid ?

Car avec la mort de la gyne de Crematogaster cerasi et la mort de la gyne de Camponotus herculeanus, je commence à croire que mes nids en plâtres ne sont possiblement pas l'idéale pour mes colonies finalement.

Pourtant, la colonie est dans son nid depuis le mois de janvier et l'évolution continuait sans problèmes.

25 mai 2008

Ajout de nourriture

Ajout d'un morceau de Criquet Exo Terra pour cette colonie.

26 mai 2008

Ajout de nourriture

Le morceau de criquet d'hier n'a pas été touché par la colonie d'après ce que je peux observer.

J'ajoute donc le cadavre d'une petite mouche.

28 mai 2008

Ajout de miel

La mouche n'a pas été touchée. J'ajoute du miel dans l'air de chasse. Le miel en question est plus récent que celui qui j'utilise habituellement et donc, j'ai bon espoir que ce miel sera intéressant pour la colonie.

29 mai 2008

Température

Avec un thermomètre qui sert à déterminer la température pour les expériences avec les triops de mon fils Benoît, j'ai déterminé que la température du nid se situe entre 24 et 28 degrés celsius.

1 juin 2008

Nouvelles des colonies de test

J'ajoute de la nourriture pour les deux colonies de test à peu de chose près au même rythme que pour la colonie principale.

La colonie de test «B» a maintenant 5 ouvrières et la colonie de test «C» en a 19. Les deux colonies en question sont toujours dans un nid temporaire avec deux tubes à essais.

7 juin 2008

Problèmes avec la reine ?

La reine est souvent sur le coté et elle ne bouge plus que rarement. Quand je place ma main sur la vitre, augmentant ainsi la chaleur du nid, la gyne bouge pour placer sur le dos et plus près de la vitre, mais elle retourne rapidement vers sa position de coté.

J'ai bien peur que la reine ne va pas survivre encore longtemps...

9 juin 2008

Pas de changement

La reine est encore vivante et sauf pour le fait qu'elle ne bouge pas beaucoup, il ne semble pas y avoir de changement dans la colonie.

La colonie ne semble plus s'alimenter, mais bon, je ne suis pas toujours là pour voir si elles mangent...

12 juin 2008

La reine et morte, vive la reine !

La gyne est finalement morte quand je vais observer la colonie ce matin.

Elle laisse derrière elle 24 ouvrières et une quantité très importante de larves.

La colonie de test «C» devient donc la colonie principale pour ce journal. Elle sera la dernière que j'ai de l'espèce Camponotus novaeboracensis car la colonie de test «B» sera mise à la poste dans les prochains jours.

La gyne de cette colonie est elle aussi originaire de Tadoussac et elle a été capturée le 16 juillet 2006.

Adoption du couvain ?

Pour les ouvrières, je ne crois pas que c'est une bonne idée de tenter de les faire adopter par la nouvelle colonie principale. Ces ouvrières seront donc tout probablement mises au congélateur pour être utilisé éventuellement comme nourriture pour mes autres colonies.

Cela étant dit, je me demande si je ne devrais pas prendre le couvain de la colonie qui vient de perdre sa reine et le donner à la nouvelle colonie principale ?

Votre avis ?

Nouveau nid pour la colonie

Je vais mettre la colonie dans un nouveau nid dès que je vais l'avoir construit.

Je ne suis pas certain comment il va être pour le moment, mais il y a une chose de certaine, je ne vais pas utiliser le plâtre de paris.

Ce n'est possiblement pas seulement cette matière qui est la cause des décès de mes gynes, mais j'ai un doute suffisant pour changer de matière pour la construction de mes nids.

Une hypothèse que je regarde, c'est de prendre un contenant en plastique contenant différents séparateurs, comme une boite pour la pêche et l'utiliser comme base pour le nouveau nid.

Mais pour cela, il faudra que je trouve un contenant adapté, ce qui n'est pas fait pour le moment.

En attendant, la colonie reste dans un nid temporaire.

23 juin 2008

La reine vivante ?

La reine de la colonie qui était la principale est encore en vie.

En effet, cela fait quelques jours que je vais l'observer de temps en temps et ce que je croyais être simplement des mouvements causé par les ouvrières autour de la reine est bien des mouvements de la reine elle-même. !

Je ne me fais pas trop d'idée, les mouvements sont rares et très faible, mais qui sait, peut être que la reine va revenir à la vie ?

26 juin 2008

La reine encore vivante ?

Là, je crois bien que c'est la fin. Je ne distingue plus de mouvements de la reine de l'ancienne colonie principale.

28 juin 2008

Longue agonie de la reine

La reine de l'ancienne colonie principale est encore en vie, mais les mouvements sont beaucoup plus rares et faibles.

29 juin 2008

La reine est morte

La reine de l'ancienne colonie principale est maintenant réellement morte.

Je ne sais toujours pas ce que je vais faire du couvain de cette colonie.

Mouche au menu

Ajout d'un cadavre de mouche pour la colonie principale et l'ancienne colonie principale.

2 juillet 2008

Situation

Le couvain ne semble pas évoluer pour cette colonie, comme pour l'ancienne colonie.

Je n'ai pas encore décidé quoi faire avec le couvain de l'ancienne colonie. Le mettre avec la nouvelle colonie principale ou bien m'en débarrasser ?

6 juillet 2008

Acariens

J'ai observé une minuscule bestiole dans le nid de l'ancienne colonie principale.

C'est probablement la cause de la mort de la reine. Cela signifie aussi que je vais devoir me débarrasser du couvain de cette colonie.

Questions et réponses et autres commentaires...

http://fourmis.forums-actifs.com/questions-reponses-des-blogs-f24/qr-camponotus-novaeboracensis-originaire-de-tadoussac-khaleph-t52.htm

_________________
Richard Labrecque
Administrateur du forum Fourmis Québec
---------------------
http://www.membre.oricom.ca/melkor/
avatar
khaleph
Admin

Nombre de messages : 1676
Age : 46
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 23/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.membre.oricom.ca/melkor/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camponotus novaeboracensis originaire de Tadoussac - Khaleph [FIN]

Message par khaleph le Mer 30 Juil - 12:41

29 juillet 2008

Fin du journal

Il y a quelques jours, j'ai donnée la dernière colonie de ce journal à un autre amateur de fourmis de la région de Québec.

C'est donc SaxRick, du forum Fourmis Québec qui prend en charge cette colonie.

_________________
Richard Labrecque
Administrateur du forum Fourmis Québec
---------------------
http://www.membre.oricom.ca/melkor/
avatar
khaleph
Admin

Nombre de messages : 1676
Age : 46
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 23/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.membre.oricom.ca/melkor/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camponotus novaeboracensis originaire de Tadoussac - Khaleph [FIN]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum